"L au pluriel" : Chiloo prend la parole contre les féminicides

Alors que l’année 2020 vient à peine de commencer, 17 féminicides ont déjà été constatés en France. Des meurtres que le rappeur Chiloo dénonce dans un clip poignant, "L au pluriel". Du haut de ses dix-huit ans, il livre un texte engagé et sombre, à l’image de son premier single intitulé "Promesses à tenir". Après une énumération de prénoms de victimes, il scande qu’on "ne tue pas par amour". Une prise de parole forte et importante, surtout de la part d’un jeune homme, qui annonce un brillant EP.

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires