Quand Martin Weill cloue le bec d’une pro-Trump

Reporter pour l’émission Quotidien, Martin Weill a atterri à Los Angeles en plein bras de fer juridique autour du Muslim ban. Dans ce contexte tendu, le journaliste a donné la parole aux anti-Trump, et à quelques partisans du 45ème Président des Etats-Unis. Parmi eux, une femme avec une pancarte "L’islam n’est pas une religion pacifique, fermez les frontières". Pour la confronter aux faits, Martin Weill lui rappelle qu’aucune attaque terroriste commise sur le territoire américain n’a été réalisée par un ressortissant des sept pays concernés par le décret. Face à ces arguments, la militante s’est vite décomposée.

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus