Lausanne s’engage avec humour contre le harcèlement de rue

Dénoncer les violences sexistes avec humour, c'est possible. Dans le cadre de la semaine de la prévention contre le harcèlement de rue, la ville de Lausanne a inventé un musée sur ce thème, présenté à travers une vidéo drôle et engagée. Le contexte : une société où le harcèlement n'est plus qu'un mauvais souvenir et où le grand public doit aller au musée pour y être confronté. Sur les murs, on y trouve des commentaires encore trop familiers aujourd'hui, comme "Quand on voit comment certaines s’habillent…", "Il n’y a rien de mal à faire un compliment"… Mais aussi un tableau intitulé Je te dis non mais au final, ça sera oui, qui met en lumière le problème du consentement. Clou du spectacle : Le Jocon, une parodie de La Joconde qui semble suivre ses victimes du regard. Un message largement salué sur les réseaux sociaux et applaudi par Marlène Schiappa, la secrétaire d'État en charge de l'Égalité entre les femmes et les hommes. En attendant que les harceleurs de rue trouvent leur place au musée, comme les dinosaures et autres mammouths. 

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.