Voilà à quoi pourraient ressembler les employés de bureau dans 20 ans Voilà à quoi pourraient ressembler les employés de bureau dans 20 ans

Job et réseau

Voilà à quoi nous pourrions ressembler dans 20 ans

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

2 minutes

Publié le Lundi 28 Octobre 2019

Une étude européenne réalisée par une entreprise d’équipements de bureau a révélé que la santé physique et mentale des personnes qui travaillent dans un bureau risquait fortement de se dégrader d’ici les 20 prochaines années. Un chercheur est même allé jusqu’à concevoir un mannequin grandeur nature qui illustre de façon plus concrète ces recherches et le résultat n’est pas joli joli.

Ils ne s’en rendent pas forcément compte, mais au cours de leur carrière les employés de bureau développent souvent de bien mauvaises habitudes qui finiront très certainement par leur porter préjudices dans les années à venir. D’autant plus qu’ils n’évoluent également pas nécessairement dans un des environnements les plus sains. 

Ainsi à force de rester assis toute la journée devant leurs ordis, à taper sur leurs claviers mal assis sur une chaise peu confortable, le tout dans un open-space mal aéré, il faut donc bien se douter que cela ne peut pas être sans conséquences sur la santé. Mentalement, dans un premier temps si on évoque le stress, la pression et le surmenage auxquels font face les travailleurs et qui entache leur bien-être dans les entreprises, mais également physiquement. 
En témoigne ce mannequin conçu par William Higham qui donne une idée vraiment précise des problèmes de santé mais aussi de l’état dans lequel pourraient se retrouver les employés de bureau d’ici 20 ans.


Le moins qu’on puisse dire c’est que l’apparence de cette poupée aux traits plus vrais que nature baptisée "Emma" est loin de faire rêver et se veut même plutôt terrifiante. Elle présente en effet, un teint livide, des yeux rouges et asséchés par la lumière des écrans et l’air atmosphérique. Son dos est courbé en raison de sa mauvaise façon de se tenir au bureau, ses jambes sont pleines de varices dues à une mauvaise circulation sanguine et ses membres sont comme affaiblis et enflés en raison de sa sédentarité. 

Ce qui est encore plus inquiétant c’est que William Higham s’est basé sur les pathologies qu’ont mentionné les 3000 travailleurs interrogés en France, en Allemagne et au Royaume-Uni pendant l’étude pour concevoir cette version d’une employée du futur. Il a ainsi tenu à alerter sur la situation : "cette collègue de travail du futur montre que les employeurs et les travailleurs ont réellement besoin d’agir maintenant et d’adresser les problèmes de mauvaises santé sur les lieux de travail".  Il invite également les employé.e.s de bureau à "apporter des changements radicaux à leur vie professionnelle".
Comment ? En bougeant plus, en changeant leur posture et en prenant davantage de pauses pour marcher. Pour cela il suggère notamment de "concevoir des bâtiments de manière à ce qu’il y ait plus d’espace pour pouvoir prendre des pauses à l’intérieur" et il encourage "les réunions mobiles, ou on peut parler et marcher en même temps". Nul doute que la vision d’horreur transmise par le biais de cet affreux mannequin devrait aussi grandement contribuer à faire réagir.

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires