Voici les 7 entreprises championnes de l’égalité salariale en France Voici les 7 entreprises championnes de l’égalité salariale en France

Job et réseau

Voici les 7 entreprises championnes de l’égalité salariale en France

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

2 minutes

Publié le Mercredi 18 Septembre 2019

L’index des égalités qui recense les entreprises qui respectent le plus l’égalité salariale entre les hommes et les femmes est sorti ce 17 septembre 2019. Parmi elles, sept ont obtenu le nombre de points maximum. Voilà lesquelles.

Vous cherchez un endroit où travailler où vous serez traitée de la même manière que vos collègues masculins ? Peut-être que cet index de l’égalité vous y aidera. Publié ce 17 septembre, il recense, d’une part, les entreprises de plus de 1000 salariés qui respectent le plus l’égalité salariale entre les hommes et les femmes. D’autre part, celles qui le respectent le moins.
Les filiales du classement sont notées sur 100 points et cinq critères : l'écart de rémunération femmes-hommes (sur 40 points), l'écart dans les augmentations annuelles (sur 20 points), l'écart dans les promotions (sur 15 points), les augmentations au retour de congé maternité (sur 15 points) et enfin la présence de femmes parmi les plus gros salaires de l'entreprise (sur 10 points).

Parmi toutes les entreprises analysées, sept ont obtenu le nombre maximal de points, ce qui fait d’elles les reines de l’égalité salariale mais également l’objectif à atteindre pour toutes les autres qui y arrivent difficilement. Lesquelles sont : Lilly France, dans les Hauts-de-Seine, qui est un laboratoire pharmaceutique, AOCDTF, à Paris, soit les compagnons du devoirs et du Tour de France, le Crédit Agricole Technologies et Services, dans la capitale, Universcience, à Paris également. En Seine-et-Marne, on retrouve la S.A.S JL International. A Bordeaux, il y a l’entreprise Keolis et dans les Bouches-du-Rhône, l’entreprise OME. 

Si les bons élèves sont récompensés par ce classement, les mauvais élèves sont aussi montrés du doigt, soient tous ceux qui obtiennent une note inférieure à 75 points. Les entreprises seraient 17% dans ce cas-là. "L’égalité c’est 100 sur 100" a précisé Muriel Pénicaud, ministre du Travail à ce sujet. En deçà de 75 points, l’entreprise a trois ans pour rectifier le tir, pour ne pas risquer une sanction financière. Au 1er mars prochain, le nom des entreprises de plus de 1000 salariés qui ne seront pas parvenues à 75 points seront publiés dans un nouvel index. De quoi leur mettre la pression. 

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires