Travail : quels sont les critères pour choisir ou quitter votre job ? Travail : quels sont les critères pour choisir ou quitter votre job ?

Job et réseau

Travail : quelles sont les raisons pour lesquelles on accepte ou quitte un job ?

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

2 minutes

Publié le Vendredi 29 Mars 2019

Jeudi 28 mars 2019, le spécialiste du recrutement Randstad a publié une étude qui révèle les critères qui aident les Français à choisir une entreprise plutôt qu’une autre. Et ils sont bien différents selon l’âge des interrogés.

Jeudi 28 mars 2019, Randstad, spécialiste du recrutement et des ressources humaines, a publié une étude qui révèle les raisons qui entrent en jeu lorsque les travailleurs décident de rejoindre ou de quitter une entreprise. L’étude a été réalisée à l’aide des réponses de 9 893 étudiants, salariés et chômeurs, âgées entre 18 et 65 ans. Cette diversité d’âges et d’expériences a permis aux chercheurs de noter une grande différence de priorités chez les jeunes et les plus vieux.

Bien que la majorité des interrogés cite la rémunération comme motivation première pour accepter une offre d’emploi (62%), les plus jeunes, âgés entre 18 et 24 ans, eux, favorisent l’ambiance au travail pour 52% d’entre eux. Arrive ensuite la sécurité d’emploi à 40%, l’équilibre entre la vie privée et la vie professionnelle à 39%, puis, la perspective de carrière à 39%... Pour la génération des 25-34 ans, c’est l’inverse. La rémunération prime sur l’ambiance au travail. Ces critères sont suivis par l’équilibre entre la vie privée et la vie professionnelle à 43%, à égalité avec les perspectives de carrière, puis, la sécurité d’emploi (41%).

En ce qui concerne les raisons de quitter une entreprise, la rémunération trop faible est, sans surprise, le critère principal pour 47% des interrogés. Les perspectives de carrière limitées entre en deuxième place (34%), pareil pour le manque de reconnaissance... En quatrième place, le manque de challenge au travail refroidit 28% du panel, et le temps de trajet trop long est un problème pour 27%.

O.M

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires