Travail : les salariés français plus épanouis, mais toujours aussi stressés Travail : les salariés français plus épanouis, mais toujours aussi stressés

Job et réseau

Travail : les salariés français plus épanouis, mais toujours aussi stressés par Tess Annest

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

4 minutes

Publié le Samedi 22 Septembre 2018

Jeudi 20 septembre 2018, le groupe Malakoff Médéric a dévoilé son dixième Baromètre santé et qualité de vie au travail (QVT). Et bonne nouvelle, les Français sont 73% à se sentir bien au bureau. En revanche, plus de 68% d’entre eux jugent leur emploi "nerveusement fatiguant". Des résultats pour le moins paradoxaux, mais néanmoins très révélateurs des maux de la société.

Depuis dix ans, Malakoff Médéric publie chaque année un Baromètre santé et qualité de vie au travail (QVT). L’occasion d’en apprendre un peu plus sur les conditions de vie des salariés en France. Cette année, 3 500 personnes ont été interrogées, et à la question "comment vous sentez-vous au travail ?", ils apportent tous une réponse en demi-teinte. Si les Français sont 73% à estimer que leur qualité de vie professionnelle est plutôt bonne, près de 68% avouent tout de même trouver leur emploi "nerveusement fatigant". En clair, bien que l’ambiance entre collègues et la rémunération soient bonnes, les tâches restent moralement exténuantes. Plus inquiétant : 35% des sondés estiment avoir des difficultés à concilier leur emploi avec leur vie privée. Un chiffre en hausse de 8 points depuis 2009 qui nous en apprend un peu plus sur les conditions de travail dans l’Hexagone.
Pourtant, près de 60% de ceux qui exercent un emploi depuis plus de dix ans affirment se sentir "vraiment mieux" ou "plutôt mieux" dans leur vie professionnelle. Autre point positif, la part des Français qui jugent leur emploi "physiquement fatigant" a diminué : 48% en 2018 contre plus de 54% en 2009. Mieux encore, la majorité des personnes sondées (71%) se dit fière de travailler pour son entreprise. Pour autant, ils ne sont que 29% à se sentir "très engagés" dans ce qu’ils font. La cause principale ? Un grand manque d’autonomie dans les entreprises. D’ailleurs, seul 24% des employés affirment avoir la possibilité de "prendre des décisions", et près d’un quart ne s’estime pas reconnu par sa hiérarchie. Et si il fallait améliorer une seule chose, les Français tenteraient d’assurer une équité et une "juste rémunération". Viennent ensuite la volonté d’un meilleur équilibre entre vie privée et carrière professionnelle, et les perspectives d’évolution. Visiblement, il y a encore du boulot. 

 

 

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus