Travail : Avons-nous le droit de ne pas travailler quand il neige ? Travail : Avons-nous le droit de ne pas travailler quand il neige ?

Job et réseau

Travail : avons-nous le droit de ne pas aller bosser quand il neige ?

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

2 minutes

Publié le Mardi 29 Janvier 2019

Une vague de grand froid va s’abattre sur la France. Des températures exceptionnelles qui ont des conséquences sur la sécurité et la santé de nombreux salariés…

Pauses plus nombreuses, vêtements adaptés, locaux chauffés. À partir de maintenant, les employeurs doivent adapter les conditions de travail de leurs employés exposés au "grand froid". En revanche, dans le code du travail, aucune loi n’aborde un seuil limite qui permettrait au salarié de ne pas travailler. Selon l’Institut national de recherche et de sécurité (INRS) pour la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles, à partir de -5 °C, il existe "un risque immédiat pour les travailleurs exposés".
Et que dit la loi ?
"L’employeur est tenu par le Code du travail (article L 4121-1 et suivants) de prendre les mesures nécessaires pour "protéger la santé physique de ses salariés et de les adapter au changement des circonstances, notamment climatiques.
 Et ça veut dire quoi ?
"L’employeur doit enregistrer dans un document unique les risques identifiés dans chaque unité de travail de l'entreprise ou de l'établissement, y compris ceux liés aux ambiances thermiques (art. R4121-1). Ensuite Il lui faut élaborer un plan d'actions à activer en cas de "grand froid".  

Mais alors, tout le monde est concerné ?
Seuls les salariés subissant une exposition durable ou temporaire au froid "naturel", par opposition au froid "artificiel" (dans les entrepôts frigorifiques ou les abattoirs par exemple) : les employés du bâtiment, les ouvriers agricoles ou forestiers, les personnes assurant l’entretien des routes ou des voies ferrées, les éboueurs, les pêcheurs, les commerçants travaillant sur des étalages extérieurs sont concernés.

Existe-il un droit de retrait ?
Oui, si vous êtes dans une situation de "danger grave et imminent", vous pouvez cesser votre travail en utilisant votre droit de retrait, à ne pas confondre avec le droit de grève.

Et le télé-travail alors?
Evidemment, si les transports sont bloqués par la neige, vous pouvez mettre en place (si votre job le permet), une solution de télé-travail. Pour cela, prévenez bien en amont votre manager et envoyez-vous en avance dans votre boite mail les documents dont vous aurez besoin pour bosser. Le télé-travail, ça se prépare !

Et sinon le soleil il revient quand ? 

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

Cookie Settings