Travail : 9 erreurs à ne pas commettre lors de sa première semaine dans un nouveau job Travail : 9 erreurs à ne pas commettre lors de sa première semaine dans un nouveau job

Job et réseau

Travail : 9 erreurs à ne pas commettre lors de sa première semaine dans un nouveau job par Magali Bertin

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

4 minutes

Publié le Vendredi 31 Janvier 2020

Vous venez fraîchement de signer un contrat dans une nouvelle boite ? Attention, vos premiers pas dans celle-ci risquent bien de définir le reste de votre vie dans cette entreprise. Pour donner la meilleure image possible, faites attention à ne pas trop en faire ! Voici quelques conseils à suivre pour gagner le prix de la collègue de l’année et vous faire apprécier pour vos qualités professionnelles et humaines.

1. Ne faites pas d’excès de zèle
Pour prouver à son nouveau boss qu’il a fait le bon choix, on peut avoir tendance à en faire un peu trop : arriver à 8h30 alors que tout le monde se pointe à 9h30 ou/et finir après 20h alors que vos collègues en sont déjà à leur 3ème Corona dans le troquet en bas du bureau. Ne tombez pas dans ce piège. Si vous commencez ainsi, on va attendre de vous que vous teniez le rythme et vous allez vous épuiser. Résultat, vous commencerez à arriver plus tard et à partir plus tôt… Et l’on pensera que vous vous relâcher. Ayez confiance, si vous on va embaucher, c’est que vous le méritez. Pas la peine d’en faire des tonnes.

2. Ne jugez pas trop vite
Ce n’est que votre première semaine et c’est normal d’être un peu perdu. Si vous n’êtes pas totalement satisfaite par votre nouveau job au bout de 5 jours, pas de panique. Selon Amanda Augustine, spécialiste en gestion de carrière chez Top Resume, interrogée par Business Insider US, il faut environ 90 jours à une personne extérieure pour comprendre le fonctionnement d’une entreprise. Pas étonnant donc qu’une période d’essai dure généralement 3 mois. Laissez-vous ce temps pour vous faire à ce nouveau fonctionnement, à vos nouveaux collègues et à votre nouveau patron.

3. N’ayez pas peur de donner une nouvelle image de vous
Si vous étiez le boute-en-train de l’open space dans votre ancien job, rien ne garantit que vous tiendrez ce même rôle dans votre nouvelle entreprise. Ce changement de statut peut être bénéfique : vous démarrez une page blanche avec de nouvelles personnes et vous pouvez être qui vous souhaitez. Et si vous êtes vraiment un gai luron, ne paniquez pas, votre humour sera reconnu tôt ou tard.

4. Ne déjeuner pas seul tous les midis
La cantine, le déjeuner, la pause-café ou cigarette sont autant d’occasions pour sociabiliser et vous rapprocher de vos nouveaux collègues. Alors même si vous êtes brin timide : mélangez-vous aux autres. Ne mangez pas seule à midi. Personne ne vous en voudra de vous incruster en lançant : "vous déjeunez où le midi habituellement, je peux venir avec vous ?". Vous êtes nouveau. Les autres, à moins qu’ils ne soient franchement odieux ou de très mauvais poil, vous accueilleront avec plaisir. Vous serez même l’attraction du déjeuner !

5. Ne soyez pas too much
On vous comprend : vous avez envie que vos nouveaux collègues vous apprécient. Mais calmez-vous ! Si vous êtes tout excité à l’idée de commencer une nouvelle aventure, n’oubliez pas que vos voisins de bureau, eux, sont ici depuis un petit moment. Ne les brusquez pas. Rencontrez-les petit à petit et de manière posée, pas entre deux portes ou à la sortie des toilettes.

6. Gardez votre vie privée, privée
Même s’ils peuvent potentiellement devenir vos amis, ces nouvelles personnes ne sont pour le moment que des collègues de travail. Vous allez les croiser tous les jours, et passer le plus clair de votre temps avec eux. Si une amitié doit se forger, cela arrivera. Pour le moment, pas besoin qu’ils en sachent trop sur les détails intimes et privés de votre vie. Si vous avez couché avec Alex la veille, pas besoin de leur dire. Ni qui est Alex, et comment vous l’avez rencontré. Vous risquez de les braquer en mode "cette personne est bien trop bavarde et risque de divulguer toutes les infos que je pourrai lui communiquer" ou de donner une image faussée de vous.

7. Ne vous surlookez pas
Si lors de votre entretien vous êtes venue avec un look très "working girl", c’est très bien. Mais si vous avez noté que le reste de l’entreprise venait en jean/basket, pas besoin de réitérer l’expérience. Venez bien habillée (entendez avec des vêtements propres, bien repassés), mais ne surjouez pas avec votre look. Restez dans le ton de l’entreprise, cela montrera que vous avez compris ses codes. Et si vous aimez vous looker différemment au quotidien, patientez un peu avant de montrer à vos nouveaux collègues vos talents de styliste.

8. Ne parlez pas de votre ancien job à tout bout de champs
"Nous on faisait comme ça". "On a eu de super résultat l’année dernière". "Chez nous, on avait 10 RTT par an". A force de trop parler de votre ancien job, votre employeur pourrait croire qu’il vous manque ou que vous regrettez votre venue. Comme en amour, on évite de parler de son ex.

9. N’ayez pas peur de mettre vos compétences en avant
Lors de votre entretien, il est difficile d’énumérer tout ce que l’on sait faire. Si l’occasion se présente, n’hésitez pas à mettre en avant vos compétences. Evidemment, si l’occasion ne se présente pas, pas la peine d’étaler votre CV. Il y a une différence entre se vanter et faire valoir ses compétences.

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires