Sororité au travail : 5 bonnes raisons de se soutenir entre femmes Sororité au travail : 5 bonnes raisons de se soutenir entre femmes

Job et réseau

Sororité au travail : 5 bonnes raisons de se soutenir entre femmes par Charlotte Arce

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

3 minutes

Publié le Vendredi 1 Novembre 2019

La sororité, ce n’est pas qu’un mot cool à brandir sur un tee-shirt. Au boulot, ça peut même être une formidable manière de booster sa carrière, d’appuyer celle des autres femmes de l’entreprise, et de résister au machisme ambiant. La preuve par cinq.

#1 Pour faire grandir son réseau

Working Girl, Le Diable s’habille en Prada, Black Swan… Si le cinéma regorge de scènes de femmes se tirant la bourre pour un job, la réalité est heureusement moins cruelle. La preuve avec les réseaux féminins, dans lesquels on préfère la solidarité à la rivalité. Renseignez-vous dans votre secteur d’activité : il existe peut-être un réseau que vous pourriez rejoindre pour obtenir des conseils de femmes plus expérimentées, glaner des infos et muscler votre confiance en vous. Ça peut être aussi l’occasion de faire évoluer votre carrière. Les hommes se recommandent bien depuis des années pour des postes prestigieux : et si on faisait comme eux ?

#2 Pour contrer les relous de la boîte

Pas simple quand on est une des seules nanas de l’équipe de faire face aux remarques misogynes. D’où l’importance de faire jouer la sororité et la solidarité féminine pour mieux clouer le bec aux malotrus de l’open space. L’un d’eux coupe la parole à une autre en réunion ? Faites-lui remarquer : non seulement votre collègue sera reconnaissante, mais il y a de grandes chances qu’elle vous rende un jour la pareille. Même chose avec les sorties sexistes : ne pas rire pour marquer sa désapprobation, c’est montrer qu’on ne cautionne pas que les femmes soient réduites au rang d’objet sexuel ou de blagounette pour décérébrés.


#3 Pour être mieux payées

On ne vous apprend rien : à poste équivalent, les femmes continuent à être payées en moyenne 18,5% de moins que les hommes*. À moins que votre boîte fasse preuve d’une transparence totale sur les salaires, il y a fort à parier que c’est aussi votre cas, comme celui des autres collaboratrices. Plutôt que de mener le combat chacune dans votre coin, pourquoi ne pas vous réunir ? Inspirez-vous du mouvement #5novembre16h47 imaginé par Les Glorieuses** afin de lancer à cette date un débat sur les inégalités salariales dans votre entreprise. C’est en restant soudées que vous pourrez obtenir gain de cause.

#4 Pour mettre fin aux discriminations

Être mise au placard au travail après une grossesse ou se voir rappeler à l’ordre pour un congé enfant malade, ça arrive tous les jours. Même si vous n’êtes pour le moment pas concernée, comment cautionner un tel comportement de la part de la boîte dans laquelle vous bossez ? On ne vous demande pas de mener un combat qui n’est pas le vôtre. Simplement d’afficher votre soutien à celle qui subit cette injustice et, si vous en avez les épaules, de faire remonter le problème aux membres du comité social et économique (CSE).

#5 Pour faire flamber le patriarcat

Au boulot, on s’attend toujours à ce que les femmes se crêpent le chignon et se fassent des coups bas pour réussir. Cette supposée rivalité féminine arrange bien les hommes qui eux, préfèrent s’épauler pour mieux continuer à occuper les postes importants. S’il y a bien une raison de faire jouer la sororité au boulot, c’est celle-ci ! Soyez bienveillante avec les autres collaboratrices, félicitez-les pour leurs succès, remerciez-les pour leurs conseils, encouragez-les dans leurs projets : c’est comme ça qu’ensemble, vous arriverez à renverser cette domination masculine qui vous empêche toutes d’avancer ou d’être reconnues à votre juste valeur. Girl Power !

* Ségrégation professionnelle et écarts de salaires femmes-hommes, Dares, 2015
**Les Glorieuses, #5novembre16h47

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires