Prime d’activité : tout ce qu’il faut savoir sur la version 2019 Prime d’activité : tout ce qu’il faut savoir sur la version 2019

Job et réseau

Prime d’activité : tout ce qu’il faut savoir sur la version 2019 par Tess Annest

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

3 minutes

Publié le Mardi 15 Janvier 2019

Bonne nouvelle : en 2019, la prime d’activité augmente ! Mieux encore, pour la première fois, elle est accessible à cinq millions de foyers français. Voilà de quoi bien démarrer l’année.

Promise par Emmanuel Macron lors de son allocution télévisée du 10 décembre 2018, la nouvelle version de la prime d’activité est effective depuis le 1er janvier 2019. Calculée sur la base des revenus des trois derniers mois, elle est désormais accessible à cinq millions de foyers, contre 2,66 millions en juin 2018. Elle sera versée le 5 février prochain mais attention, il ne vous reste que quelques jours pour en faire la demande auprès de votre caisse d’allocation familiale. Les dossiers seront clos le 25 janvier prochain.

A combien s’élèvera la prime d’activité ?
Pour toutes les personnes touchant le SMIC, la hausse de la prime d’activité devrait normalement s’élever à 90€. Jusque-là, tout paraît simple. Mais cette prime évolue en fonction des revenus de chacun. Et c’est là que les choses se compliquent. Pour la calculer, les organismes prennent en compte un montant forfaitaire de 551,51€ pour une personne seule. Un montant déterminé par la composition de votre foyer, auquel est ajouté 61% du montant de vos salaires. Attention, les revenus non professionnels comme les indemnités chômage ou maladie, les retraites et les pensions, sont également pris en compte dans ce calcul. Toutefois, un montant majoré est prévu pour les parents en situation d’isolement.

Qui peut y prétendre ?
La prime d’activité, qui est une prestation sociale non imposable, concerne tou.te.s les travailleurs.ses majeur.e.s et les étudiant.e.s percevant un revenu professionnel. Ainsi, tou.te.s les étudiant.e.s et les apprenti.e.s peuvent la percevoir lorsque leur revenu est supérieur à 1 168 euros bruts mensuels, c’est-à-dire 78% du SMIC. Seul prérequis : ne pas gagner plus de 1 723 euros net par mois. Et pour s’assurer d’y être éligible, la caisse d’allocation familiale a mis en place un système de simulation sur son site internet.

Les travailleurs indépendants y ont-ils droit ?
Les travailleurs indépendants et les auto-entrepreneurs peuvent aussi profiter de la prime d’activité (bien heureusement). Leur dernier chiffre d’affaires annuel déclaré doit pour cela être inférieur à plusieurs plafonds : 82 200 euros pour les commerçants, 32 900 euros pour les professions libérales et 32 900 euros pour les artisans.

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre Politique de Confidentialité et notre Gestion des Cookies.