L’arrivée d’un enfant ferait baisser le salaire des femmes mais pas celui des hommes L’arrivée d’un enfant ferait baisser le salaire des femmes mais pas celui des hommes

Job et réseau

L’arrivée d’un enfant ferait baisser le salaire des femmes mais pas celui des hommes

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

2 minutes

Publié le Mercredi 16 Octobre 2019

Si la naissance d’un enfant est bien souvent synonyme de nombreuses dépenses pour les nouveaux parents, d’après une étude de l’Insee elle entraînerait aussi une baisse des salaires mais uniquement pour les femmes.

Vous n’êtes pas sans ignorer que les inégalités salariales entre les hommes et les femmes existent et persistent encore, mais comme si cela ne suffisait pas, on apprend également que cet écart se creuserait encore plus à l’arrivée d’un enfant. C’est en tout cas la conclusion d’une étude réalisée par l’Insee qui a examiné les fiches de paie de plusieurs ménages pendant une dizaine d’années. De cette manière, ils ont pu découvrir que les femmes perdaient au moins 25% de leur salaire cinq ans après la naissance de leur enfant et jusqu’à 38% pour celles les moins bien rémunérées. 
Des pertes qui s’observent à la naissance du premier enfant mais aussi du deuxième et du troisième. De quoi entraîner une baisse des revenus de plus de 50% dans ces deux cas. 

Cela s’explique notamment par le fait que de nombreuses femmes sont souvent contraintes de diminuer leur temps de travail afin de réussir à concilier vie pro et vie de famille. D’après l’Insee, les femmes seraient en effet  17% à travailler moins après être devenues mères. "La probabilité qu’une mère située en bas de la distribution continue son activité deux ans après l’arrivée d’un premier enfant est inférieure de 17% à celle qui prévaudrait en l’absence d’enfant" indique l’Insee. 

Beaucoup de mères  feraient donc par exemple le choix du temps partiel pour ne pas avoir à payer des sommes trop conséquentes pour la garde des enfants. Mais comme l’indique France Inter, c’est surtout le congé parental qui participerait davantage à la chute du salaire des femmes. Un calcul plutôt mauvais d’après la sociologue Margaret Maruani : "ces congés parentaux sont un véritable cadeau empoisonné pour les femmes car une fois que le congé parental s'arrête, beaucoup de femmes ont du mal à trouver un travail". 

Et pendant que les femmes voient leur salaire se réduire progressivement, les hommes, qui ont eux aussi logiquement participés à la conception de l’enfant ne perçoivent aucune incidence sur leur salaire, ni sur leur temps de travail, qui demeure inchangé. Bien au contraire, preuve que les inégalités ont la vie dure, certains hommes verraient même leur salaire augmenter de 17% cinq ans après la naissance de leur enfant. 

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires