Job : voici 4 conseils à suivre si vous êtes en retard à un entretien d’embauche Job : voici 4 conseils à suivre si vous êtes en retard à un entretien d’embauche

Job et réseau

Job : 4 conseils à suivre si vous êtes en retard à un entretien d’embauche par Marine Decremps

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

3 minutes

Publié le Vendredi 26 Avril 2019

Être en retard, ça arrive mais il faut savoir appréhender cette situation : s’excuser sans en faire trop et trouver des solutions. Tout un art.

Ce boulot, vous en rêviez et ça y est vous avez décroché le sacrosaint entretien d’embauche. Votre tenue est prête, votre petit déjeuner est pris et vous voilà parti, C.V. en main et estomac noué. Seulement, la RATP, la SNCF ou votre voiture ont décidé de ne pas vous aider... C’est inévitable, vous allez être en retard. Dans un sondage Simply Embauche, mené auprès de 850 directeurs d’embauche, 93 % ont déclaré que les retards réduisaient les chances de choisir ce candidat. Mais tout n’est pas perdu ! Voici quatre conseils avisés pour vous sortir de cette contrariété.

#1 Avertissez le recruteur
Dès que vous sentez que vous allez être en retard, informez la personne avec qui vous avez rendez-vous. La personne en direct ou bien sa secrétaire. Ne vous pensez pas invincible, il vaudra toujours mieux s’annoncer avec du retard mais arriver à temps que d’être trop optimiste. Cela montrera que vous êtes attentionné et conscient que le temps du recruteur n’est pas extensible.

#2 Assumez la responsabilité de votre retard.
"C’est la faute de la SNCF !" Non, reporter la faute sur un tiers n’est pas une bonne idée. Jamais. Vous ne blâmerez personne d’autre que vous pour ce retard. S’excuser de son retard signifie assumer la responsabilité de ses actes. Vous savez que le trafic est une donnée aléatoire de votre parcours, donc à vous de partir beaucoup plus tôt, quitte à boire un petit café dans le secteur de votre rendez-vous. Et surtout, si vous êtes pas à l'heure parce que vous avez hésité trop longtemps sur une chemise ou une autre mais que vous accusez une panne d'une ligne de RER, attention : cette information est facilement vérifiable… Bref, on recommande d’avertir et de prendre la responsabilité. Et de préférer le téléphone autant que faire se peut.

#3 Acceptez que votre entrevue soit reportée
Préparez-vous à ce que votre entrevue soit reportée si vous êtes trop en retard. La façon dont vous réagissez envoie un message au recruteur sur la façon dont vous allez gérer l'adversité au travail. Soyez plus malin en proposant que le rendez-vous soit repris : vous comprenez que son temps est précieux et que vous vous représenterez ultérieurement si besoin. Compromis, est le mot d’ordre. Cela montrera que vous avez une faculté à trouver des solutions et à aller de l’avant.

#4 Ne vous attardez pas sur votre retard
Voilà, vous êtes en retard, vous avez prévenu et vous êtes excusé. Stop, maintenant l’entretien commence. Ne vous épanchez pas, n’en faîtes pas trop. Votre arrivée tardive sera déjà une distraction, vous devez vous reconcentrer vite. Éventuellement vous vous excusez à nouveau au moment de prendre congé, ou bien dans le mail que vous adresserez à l’employeur pour le remercier de son temps et réitérer votre motivation.

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires