Job : 5 conseils pour se faire apprécier de son.sa boss (sans être lèche-bottes) Job : 5 conseils pour se faire apprécier de son.sa boss (sans être lèche-bottes)

Job et réseau

5 conseils pour se faire apprécier de son.sa boss (sans être lèche-bottes) par Charlotte Arce

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

2 minutes

Publié le Mercredi 25 Septembre 2019

Votre boss, vous l’aimez bien et vous sentez que c’est réciproque (ou pas). Mais comment devenir l’élément central de son équipe ? Pour avoir la côte sans vous faire haïr par vos collègues, voici cinq conseils à mettre en pratique.

#1 Complimentez-le/la (mais pas trop)

C’est la première étape pour mettre votre boss dans votre poche. Mais encore faut-il bien s’ y prendre pour qu’il/elle comprenne que vous l’estimez sans passer pour la fayotte de service. La tactique ? Flatter subtilement son ego en insistant sur ses qualités professionnelles. Il a su relever votre service à l’agonie ? Vantez sans y toucher sa gestion de la crise. Les résultats de fin d’année sont excellents ? Félicitez-la d’avoir su fédérer l’équipe. En revanche, oubliez les compliments sur sa "superbe" coupe de cheveux ou le motif "hilarant" de sa cravate. Pas la peine non plus de vous gondoler à chacune de ses blagues, surtout si elles sont nulles ou carrément sexistes.

#2 Devenez indispensable

Un.e boss a toujours besoin de personnes de confiance sur qui s’appuyer. Votre mission : devenir ce bras droit qui rendra chacune de ses tâches plus faciles. Commencez par observer sa manière de fonctionner et les problèmes qu’il/elle rencontre au quotidien. Puis passez à l’action en anticipant ses besoins, en lui proposant des solutions ou en lui rappelant les délais à tenir. L’idée n’est évidemment pas d’être tout le temps dans ses pattes et d’avoir l’air d’un chiot qui réclame un sucre, mais de vous positionner comme une collaboratrice autonome et proactive, qui agit dans l’ombre pour faciliter son boulot. On parie qu’il/elle vous confiera un dossier important à gérer d’ici peu.


#3 Soyez honnête

Ce n’est pas parce que vous souhaitez être dans ses petits papiers qu’il faut dire "amen" à chacune des (mauvaises) décisions que prend votre boss. On vous l’assure : c’est la franchise qui paye, pas de s’aplatir comme une carpette dans son bureau. Si vous sentez qu’il/elle part dans la mauvaise direction, ou qu’il/elle dépasse les bornes, prenez votre courage à deux mains et dites-le lui. L’essentiel est d’agir avec diplomatie, si possible sans témoins. Évitez par exemple de lui assener ses quatre vérités en pleine réu d’équipe ou devant de nouveaux clients. Non seulement ça serait contre-productif, mais vous vous grilleriez définitivement. 

#4 Soyez fiable

Votre réputation de collaboratrice irremplaçable, c’est aussi dans les petits détails que vous devez la bâtir. Votre patron.ne vous confie une mission rapide et importante ? Mettez tout en œuvre pour l’accomplir dans les délais fixés et, si vous estimez la deadline trop courte, n’attendez pas le dernier moment pour lui dire. Il/elle a besoin de s’appuyer sur quelqu’un en période de rush ? Montrez-vous disponible et ponctuelle, et faite lui savoir que vous êtes quelqu’un sur qui compter au quotidien comme dans les moments importants.

#5 Jouez-la fine

Reste le plus difficile : grimper dans l’estime de votre N+1 sans vous faire repérer par vos collègues. Pour faire votre trou sans vous tailler une réputation d’hypocrite, soyez ingénieuse : assurez-vous qu’aucune oreille indiscrète ne traîne quand vous le complimentez ou l’assurez de votre soutien. Abstenez-vous de vanter ses louanges pendant les after-work ou de lui accorder une faveur qui pourrait paraître suspecte aux yeux des autres. Si votre boss en a vent, elle pourrait aussi finir par trouver ce comportement louche et prendre ses distances, voire carrément vous saquer. Vous seriez alors bien embêtée d’avoir déployé tant d’efforts pour des prunes.

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires