“Fat Cat Friday” : le 4 janvier les grands patrons britanniques avaient déjà gagné plus que leurs employés en un an “Fat Cat Friday” : le 4 janvier les grands patrons britanniques avaient déjà gagné plus que leurs employés en un an

Job et réseau

“Fat Cat Friday” : le 4 janvier les grands patrons britanniques avaient déjà gagné plus que leurs employés en un an par Marine Decremps

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

2 minutes

Publié le Mardi 8 Janvier 2019

En Grande-Bretagne, les grands patrons ont gagné en 4 jours ce que leurs employés mettent une année à percevoir. Cela s’appelle le “Fat Cat Friday”, et la publication de ces chiffres a vocation de faire réagir sur les inégalités.

Selon une étude du groupe de réflexion High Pay Centre, il aura suffi de 4 jours aux grands patrons britanniques pour gagner autant que leurs salariés en une année. L’information relayée par le journal The Daily Telegraph nous indique que les dirigeants n’auront eu qu’à travailler 29 heures – soit deux heures de moins qu’en 2018 – pour égaler le salaire annuel moyen de leurs employés. Et du coup, c’est vertigineux, mais l’étude montre que ces patrons gagnent 133 fois plus de l’heure que leurs salariés.

En fait, depuis 2014, le think tank High Pay Centre nomme la journée “fat cat”, qui a généralement lieu la première semaine de janvier, et qui marque la date à laquelle le salaire moyen des PDG des footsie - indice boursier des cent entreprises britanniques les mieux capitalisées cotées à la bourse de Londres - dépasse le montant qu'un travailleur britannique moyen peut espérer gagner toute l'année. En 2016, il avait mis en lumière que les dirigeants des cent plus grands groupes cotés à la bourse de Londres avaient gagné en deux jours plus d’argent que le salaire annuel médian britannique. Cela avait été baptisé le “Fat Cat Tuesday”, traduisez le "Mardi des Gros Bonnets" par le High Pay Centre pour faire réagir sur les salaires des grands patrons jugés excessifs. Cette année, le The Daily Telegraph a baptisé le phénomène, “Fat Cat Friday”.

via GIPHY

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre Politique de Confidentialité et notre Gestion des Cookies.