Entreprise : et si le télétravail était la clé du succès ? Entreprise : et si le télétravail était la clé du succès ?

Job et réseau

Entreprise : et si le télétravail était la clé du succès ? par Tess Annest

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

2 minutes

Publié le Dimanche 19 Août 2018

Tous les matins c’est la même histoire : vous êtes en retard, vous courez pour attraper le métro et vous arrivez en sueur au bureau… Rien de tout ça n’arriverait si vous travailliez depuis chez vous. En plus, il se pourrait bien que le télétravail soit aussi bénéfique pour vous que pour les finances de votre patron. Explications.

Bien que le télétravail tende à se démocratiser, il n’est pas encore rentrer dans les moeurs chez nous : seuls 16,7% des Français travaillent depuis chez eux plus d’une journée par semaine. Pourtant, une étude de l’université de Stanford vient de démontrer que télétravailler était bénéfique pour le salarié, et pour l’entreprise. Ce serait même LA stratégie de management la plus efficace car elle augmenterait les revenus de l’entreprise facilement, sans pour autant pénaliser les employés qui, en plus, seraient plus utiles à leur entreprise que les salariés dits classiques. Exemple : selon une étude menée par la Harvard Business Review dans un centre d’appel chinois, celles et ceux qui travaillent de chez eux répondent à 13,5% d’appels en plus que leurs collègues qui passent la journée au bureau. Un bénéfice considérable pour les employeurs. Et pour les salariés qui, appréciant leur qualité de vie, n’ont pas envie de quitter leur emploi et restent donc plus longtemps dans leur entreprise.


L’enquête de l’université de Stanford met en lumière un autre point fort du télétravail : la réduction du nombre d’arrêts maladie. Travailler de chez soi permettant de faire baisser le stress lié aux déplacements quotidiens (n’est-ce pas les Parisiens) et d’éviter la propagation de maladies dans l’openspace. Logique. 

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus