Emploi : toujours plus d’absentéisme au travail en France Emploi : toujours plus d’absentéisme au travail en France

Job et réseau

Emploi : toujours plus d’absentéisme au travail en France par Tess Annest

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

2 minutes

Publié le Mercredi 4 Septembre 2019

Le taux d’absentéisme au travail n’a jamais été aussi haut en France. La faute, selon le dernier baromètre établit par le groupe de conseil Ayming, aux arrêts de longue durée qui grimpent en flèche. Explications.

Il n’y a jamais eu autant d’absence au travail en France. Selon un nouveau baromètre dressé par la société de conseil Ayming et publié le 3 septembre 2019, les chiffres de l’absentéisme ne font qu’augmenter dans l’Hexagone. En 2018, le phénomène a atteint les 5,10%, soit 8% de plus qu’en 2017. En moyenne, un.e salarié.e a donc été absent.e 18,6 jours par an en France l’an passé. Un phénomène qui s’explique notamment par une hausse de 10% des arrêts de longue durée, ceux de plus de 90 jours.

Selon Ayming, ce phénomène est d’abord dû à un vieillissement de la population française, les absences augmentant logiquement avec l’âge (2,48% chez les 25 ans et moins et jusqu'à 7,40% chez les 56 ans et plus). Plus inquiétant, les expert.e.s ont noté une augmentation des arrêts de travail chez les moins de 40 ans (+23% en 2018). "Les entreprises constatent que le nombre de salariés de 40 ans et moins qui présentent des restrictions médicales, voire des inaptitudes, est plus important que celui de leurs aînés au même âge", note l'étude. En cause, "la maladie professionnelle, les conditions de travail difficiles et l'épuisement professionnel".

Selon les 2,2 millions de salarié.e.s interrogé.e.s au sein de 615 entreprises différentes, cet absentéisme s’explique facilement. Manque de reconnaissance, absence de développement professionnel, manque d'éthique de l'entreprise… Autant de raisons de ne pas aller travailler qui inquiètent les professionnels. Et les employeurs.

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires