Vacances : comment partir 60 jours en ne posant que 25 congés payés en 2020 Vacances : comment partir 60 jours en ne posant que 25 congés payés en 2020

Job et réseau

Vacances : comment partir 60 jours en ne posant que 25 congés payés en 2020 par Tess Annest

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

3 minutes

Publié le Mercredi 4 Septembre 2019

A peine les vacances d’été terminées que l’on pense déjà aux prochains congés. Et en 2020, ils pourraient être très nombreux, à condition de bien s’organiser. A en croire la "Voix du Nord", il suffirait de poser 25 journées pour ne pas mettre les pieds au bureau pendant 60 jours.

En 2020, les jours fériés seront de notre côté. Et pour cause, selon le quotidien régional La Voix du Nord, il suffirait de profiter des hasards du calendrier pour obtenir 60 jours off, en n’en demandant que 25 à son boss. A condition, bien sûr, de s’organiser à l’avance.

Prolonger les vacances de Noël

En 2020, le jour de l’an tombera un mercredi. Il suffira donc de poser le jeudi 2 et le vendredi 3 janvier pour profiter pleinement d’un "week-end" de cinq jours. Voilà qui tombe à pic pour se remettre des excès de Noël.

Un lundi de Pâques qui tombe à pic

Comme tous les ans, vous allez pouvoir profiter d’un week-end de trois jours grâce au lundi de Pâques qui, en 2020, sera le 13 avril. Et pour tous.tes ceux/celles à qui cela ne suffirait pas, il faudra poser les 14,15,15 et 17 avril pour faire durer le plaisir. Voilà comment s’absenter neuf jours facilement du bureau !

En mai, faites ce qu’il vous plaît

L’adage n’aura jamais été aussi vrai. Les 1er et 8 mai seront tous les deux des vendredis, permettant à tout le monde de cumuler six jours de congé sans lever le petit doigt. Il ne restera plus qu’à demander les 4,5, 6 et 7 mai 2020 pour profiter de dix jours de vacances. En prime, l’Ascension se déroulera un jeudi, offrant deux possibilités : rester raisonnable et ne prendre que son vendredi pour avoir un pont de quatre jours, ou carrément s’absentez du 16 au 24 mai.

Un été qui commence en douceur

Lundi de Pentecôte oblige, tout le monde profitera obligatoirement de trois jours de congé dès le début du mois de juin. Et si ce n’est pas encore assez, vous aurez toujours le loisir de vous offrir les 2,3,4 et 5 juin pour une semaine supplémentaire. Le 14 juillet sera quant à lui un mardi. Profitez donc du lundi 13 pour, pourquoi pas, vous ressourcer au bord de l’eau.

Bien terminer l’année

Après une (courte) accalmie, les jours fériés reprendront du service en novembre puisque l’Armistice tombera un mercredi, ce qui permettra à chacun.e de poser les lundi 9 et mardi 10 pour profiter d’une longue pause de "fin de semaine". Décembre sera lui aussi un mois à trous. Il faudra la jouer finement pour profiter de neuf jours off, en ne posant que quatre petites journées, les 21,22,23 et 24 décembre 2020. A condition d’en avoir encore en stock ! 

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires