Egalité salariale : seules 6% des entreprises respectent l'égalité femmes/hommes Egalité salariale : seules 6% des entreprises respectent l'égalité femmes/hommes

Job et réseau

Que faire si votre entreprise vous paie moins parce que vous êtes une femme ? par Sarah Ben Ali

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

4 minutes

Publié le Jeudi 24 Janvier 2019

Si les inégalités salariales en raison du genre sont interdites depuis 1972, seules 6% des entreprises françaises respectent l’égalité entre employé.e.s. Vous êtes concernée par cette discrimination ? On vous explique quoi faire.

A travail égal, salaire égal, c’est une loi de 1972 qui le stipule. Pourtant, seulement 6% des entreprises françaises de plus de 50 salarié.e.s respectent la règle, selon une étude dévoilée par le ministère du Travail mercredi 23 janvier 2019. Et la situation est encore pire dans les entreprises de 1000 salarié.e.s et plus, puisque seulement 1% d'entre elles jouent le jeu.

Une réalité qui reste pourtant minorée par une majorité des Français.e.s. Selon une étude IFOP publiée en octobre dernier, 67% d'entre elles.eux estiment que les inégalités salariales liées au genre diminuent d’année en année. Pourtant, depuis 2013, l'écart ne s'est réduit que de 0,5 point. A ce rythme, les femmes devront donc attendre 150 ans pour être payées comme les hommes...

Comment lutter dès le recrutement ?

Pour commencer, il est important de comprendre les causes de ces inégalités. L'une d'elle étant que les femmes négocient moins leurs salaires que les hommes. Selon l'économiste étatsunienne Linda Babcock, autrice du livre Women Don’t Ask, seule une femme sur dix négocie son salaire, alors qu'un homme sur deux le fait. De plus, elles rencontrent  plus de difficultés que les hommes à obtenir une promotion en interne et à accéder à des postes clés en entreprise, qui obéit aux mêmes pincipes patriarcaux que le reste de la société... Et si on ne peut pas détruire ce système inégalitaire à soi toute seule, on peut commencer par négocier lors de son recrutement (nos astuces à lire ici). Mais aussi, demander régulièrement des promotions, les employeurs qui récompensent sans qu'on les sollicite étant rares.

Que faire si vous êtes en poste et discriminée ?

Vous venez d'apprendre que vous gagnez moins car vous êtes une femme ? Vous pouvez procéder à une demande de régularisation auprès du service des ressources humaines. Si votre employeur rejette votre demande, il vous faudra alors apporter la preuve que vous effectuez bien le même travail que votre/vos homologues masculins, et que vous avez les mêmes compétences... ce qui vous oblige à avoir accès à leurs fiches de paie. Impossible ? La deuxième option : signaler l'entreprise à l’inspection du travail, qui mènera l'enquête et pourra saisir le procureur de la République pour engager des poursuites. La dernière option étant de saisir le Défenseur des droits, pour un éventuel réglement du conflit à l'amiable. Si toutes ces voies ont été épuisées, reste la possibilité d'engager un recours en contentieux devant le conseil de prud’homme.

Des démarches qui peuvent faire peur, mais pour lesquelles vous pouvez être accompagnée par un.une avocate en droit du travail, et/ou un.e délégué.e syndical.e de votre entreprise.

Enfin, la loi pourrait très prochainement contraindre votre employeur à plus de transparence. La loi "Avenir professionnel" sera en effet appliquée à partir de mars 2019, et obligera les entreprises de plus de 1000 salarié.e.s à publier leur performance en matière d’écarts salariaux. Elles auront trois ans pour résorber les éventuelles disparités, sous peine d’une amende allant jusqu’à 1% de leur masse salariale. Dans un deuxième temps, ce dispositif s'appliquera aux entreprises de plus de 50 employé.e.s.

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires