D'ici cinq ans, les robots accompliront plus de tâches que les humains D'ici cinq ans, les robots accompliront plus de tâches que les humains

Job et réseau

Travail : d'ici cinq ans, les robots accompliront plus de tâches que les humains par Anne Lods

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

2 minutes

Publié le Lundi 17 Septembre 2018

Selon un rapport du Forum économique mondial publié le 17 septembre 2018, 75 millions d’emplois pourraient disparaître d’ici 2025 au profit des robots. Ils effectueront plus de la moitié des tâches au travail.

Va-t-on bientôt se déplacer dans les rues au milieu de robots autonomes comme dans le film "I,Robot" ? Peut-être pas si vite, mais au travail, c’est pour demain. D’après un nouveau rapport du Forum économique mondial publié le 17 septembre 2018, dès 2025, les robots réaliseront 52% des tâches réalisées en entreprise contre 29% aujourd’hui. Certains secteurs seront plus concernés que d’autres par cette automatisation. D’ici 2022, soit dans quatre ans, 75 millions d’emplois pourraient donc disparaître dans les milieux comme la comptabilité, le secrétariat, les usines d’assemblages, les services postaux et les centres de gestion des clients.

Mais pas de panique. En contrepartie, les chercheurs assurent que "la révolution robotique créera 58 millions de nouveaux emplois nets au cours des cinq prochaines années". Oui, car cette robotisation du marché du travail se traduit forcément par la création de nouveaux emplois dans les secteurs liés aux nouvelles technologies comme le numérique, notamment en informatique, mais aussi à l’intelligence artificielle, au marketing et dans le traitement des données. Développeurs et spécialistes en nouvelles technologies seront donc naturellement très sollicités pour créer ces robots voleurs d'emplois.
L’enquête a été menée auprès de douze secteurs d’activité différents, et ce sont les industries de l’aviation, du voyage et du tourisme qui auront les besoins de reconversion les plus élevés ces quatre prochaines années. Mais si près de la moitié des entreprises prévoient une diminution de leur effectif à temps plein à cause de l’automatisation d’ici là, elles sont aussi 40% à anticiper, au contraire, une augmentation de leur effectif. Enfin, plus d’un quart d’entre elles s’attend à ce que la robotisation créé de nouveaux emplois. Pas de quoi paniquer pour l’heure, même si les chercheurs s’attendent tout de même à une "énorme perturbation (…) au sein de la main-d’œuvre mondiale". Mais parfois, le changement peut avoir du bon.

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus