Dans le bureau de Caroline Thelier, directrice générale de PayPal France Dans le bureau de Caroline Thelier, directrice générale de PayPal France

Job et réseau

Dans le bureau de Caroline Thelier, directrice générale de PayPal France

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

4 minutes

Diplômée de Centrale, elle a bossé dans le consulting avant d’entrer, en 2010, chez PayPal, leader du paiement en ligne. Six ans et une ascension fulgurante plus tard, elle est directrice commerciale France. Son obsession ? L’innovation.

Comment devient-on directrice ?
En bossant. Et en fédérant des gens, à tous les échelons de l’entreprise, qui ne vous mettront pas de bâtons dans les roues et pourront vous aider à émerger. Je réalise avec les années que le mieux pour rassembler, c’est d’être passionnée par son job.

Quelle est la première chose que vous faites quand vous arrivez au bureau ?
Le matin, je grappille du sommeil en levant ma fille le plus tard possible. Il n’y a qu’elle qui a le temps de petit-déjeuner. Du coup, en arrivant, c’est café et brioche. En plus, c’est un moment sympa pour échanger avec les collaborateurs.

Est-ce que la porte de votre bureau est ouverte ?
On travaille en open space. Quel que soit le poste, on est tous logés à la même enseigne. Ça me va très bien : je ne suis pas une solitaire.

Quelle image vous sert de fond d’écran ?
Sur mon ordi, la prairie verdoyante de Windows. Sur mon smartphone, souvent aucune car mes enfants adorent jouer avec la touche "reboot", dont j’ignore toujours l’emplacement.

Combien de mails recevez-vous par jour ?
Entre 100 et 200. Soit je les traite tout de suite, soit je ne reviendrai jamais dessus. Je pars du principe que les gens relancent si c’est important. Et je n’archive rien. J’ai appris à vivre avec une inbox qui dit "6 656 mails non lus"...

Comment se faire respecter quand on est directrice ?
Quand on se met à partager les enjeux avec ses équipes. Il faut faire de la pédagogie, prendre le temps d’expliquer au début pour en gagner à la fin. Mais aussi être prête à entendre qu’on a tort. Pour corriger le tir avant de se planter.

Comment se débarrasser d’un employé encombrant ?
C’est souvent un problème de motivation, d’ennui. Si la personne est de bonne volonté, le mieux est de la faire évoluer vers un autre poste et de lui donner les moyens de se réinventer, comme je l’ai fait.

A quoi servent vraiment les réunions ?

Un conseil : la réu n’est utile que si on a quelque chose à y dire. C’est valable pour les jeunes (cela oblige à prendre sa place dans le groupe) comme pour les plus expérimentés (si vous n’avez rien à raconter, gagnez du temps en n’y allant pas).

Quel est votre meilleur souvenir d’événement corpo ?
Toutes les soirées sont des bonnes soirées. Par contre, le lendemain, ma fille zappe le petit déj’ !

Que voudriez-vous qu’on vous offre pour votre pot de départ ?
Pas un cadeau, mais plutôt un truc personnalisé. Un diaporama avec des photos et des anecdotes. Voilà ce qui me ferait plaisir.

Article publié dans le magazine Glamour numéro 163.

Coline Clavaud-Mégevand

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.