Création d’entreprise : avec quelles aides lancer son festival musical ? Création d’entreprise : avec quelles aides lancer son festival musical ?

Job et réseau

Création d’entreprise : quelles aides financières pour lancer son festival musical ? par Ophélie Manya

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

5 minutes

Publié le Jeudi 15 Mars 2018

Vous souhaitez créer votre festival musical ? Vous êtes jeunes, plein d’idées, plein d’énergie mais les poches vides. Pas de panique, il existe plusieurs aides qui peuvent financer votre projet. Lesquelles ? Des experts en la matière vous apportent la réponse.

Paul, Bart, Antonin et Jon sont quatre amis d’enfance qui ont créé le label parisien Animal Record, alors qu’ils étaient âgés de 22 à 25 ans. Et le label produit son propre festival, La Douve Blanche : "On a créé le festival la Douve Blanche parce qu’on voulait réunir des gens sympas, dans un lieu chanmé avec de la bonne musique", confie Paul. Jusqu’ici, ils avaient financé le festival par leurs propres moyens, mais pour la quatrième édition qui aura lieu du 6 au 8 juillet 2018, les entrepreneurs n'ont pu faire autrement que de demander des subventions : "On s’est rendu compte que les subventions étaient nécessaires ne serait-ce que pour faire grossir le festival, avoir une bonne programmation et plus de visibilité." Pour rendre cela possible, ils ont fait appel aux aides financières de la Sacem, du département Seine-et-Marne et du Centre National de la chanson des variétés et du Jazz (CNV).

La Sacem propose un soutien financier intitulé "aide aux festivals de musique contemporaine". Le montant de l’aide s’élève à 20% du budget de la programmation du festival.

Icône de Quote Icône utilisée pour indiquer que ce texte est un rendez-vous

Plus on est dépendant des subventions, plus le projet doit être concret, avec des ambitions réalistes pour rassurer.

Icône de Quote Icône utilisée pour indiquer que ce texte est un rendez-vous
La somme est attribuée une fois que la convention entre le bénéficiaire et la Sacem est signée. Pour ce qui est des collectivités locales, le taux subventionné est variable selon la région où réside le porteur de projet. Les entrepreneurs de festivals peuvent également bénéficier des aides de la DRAC et du Fonds pour la Création Musicale (FCM).

Les conseils des créateurs de la Douve Blanche

La bande d’Animal Record conseille toutefois de s’y prendre assez tôt, autrement, le porteur de projet devra débourser de sa poche avant de toucher les aides qui sont versées tardivement. Selon Paul, le meilleur moyen de commencer est d’obtenir le soutien financier de sa commune, même de façon symbolique avec une petite somme, comme 50€, si la ville n’a pas les moyens de mettre plus. Cette étape permet de décrocher les subventions départementales des aides aux festivals et aux manifestations, puis celles de la région. Il faut venir préparé, muni d’un vrai modèle économique, qui motivera les différents organismes à subventionner le projet : "Plus on est indépendant des subventions, plus le projet doit être concret, avec des ambitions réalistes pour rassurer."  S’il existe un point où l’avis de tous les membres convergent, c’est l’investissement que nécessite un tel projet : "Il faut être passionné ! Créer un festival ce n’est que de l’acharnement. Il faut faire ce qu’on a en tête, trouver ce qu’on a d’unique en soi pour pouvoir se démarquer pour créer quelque chose de singulier." 

Ophélie Manya

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus