Combien de jours travaillez-vous gratuitement si vous ne prenez pas de pause déjeuner ? Combien de jours travaillez-vous gratuitement si vous ne prenez pas de pause déjeuner ?

Job et réseau

Combien de jours travaillez-vous gratuitement, si vous ne prenez pas de pause déjeuner ?

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

3 minutes

Publié le Lundi 1 Juillet 2019

Vous allez revoir vos habitudes.

"Aujourd’hui je ne prends pas de pause déjeuner, j’ai trop de travail" ; "Je ne viens pas déjeuner, je finirais plus tôt"... Ces phrases nous les avons – pour la plupart – déjà prononcées. Elles ne sont que méprises et mensonges à soi-même. En effet, une pause déjeuner est très importante dans une journée de travail : elle permet de recharger les batteries, de sociabiliser avec ses collègues. Elle est même encouragée par la législation : "Dès que le temps de travail quotidien atteint 6 heures, le salarié doit bénéficier d'un temps de pause d'au moins 20 minutes consécutives". Seulement voilà, nous la maltraitons, la sautons au profit de casse-croûte englouti devant son écran. Pourquoi ? Pour gagner 20 minutes sur un trajet ou pour impressionner un manager ? Foutaises. 

Selon un récent sondage anglais, un employé ne prend que 34 minutes pour déjeuner. Et s’assoit donc sur 26 minutes de temps de pause par jour. Mais si vous ne prenez que 34 minutes pour le déjeuner au lieu de 60 (soit 1 heure), vous travaillez 6 032 minutes supplémentaires par an. C’est mathématique. Si vous êtes sur une base de huit heures par jour de travail, cela fait 12 jours de travail en plus. Soit près de deux semaines et demie travaillées, gratuitement.

Et passer plus de temps au travail peut ne pas vous être bénéfique à long terme. Une étude réalisée en 2018 par des chercheurs de la City University of London a révélé que les heures supplémentaires réduisaient la qualité du travail, et donc avoir un impact négatif sur les carrière. Travailler plus longtemps pourrait également avoir un impact négatif sur notre bien-être. Direction le burn-out

Du coup, on ne néglige pas cette pause et on essaie d’être créatif. Si l’idée de passer une heure à la table de la cantine de l'entreprise– ou bien simplement avec vos collègues – vous dérpime, prenez votre pause pour lire, vous balader, apprendre une langue… Sachez qu'il reste 144 jours ouvrables en 2019, donc si vous deviez cumuler toutes vos pauses, ce serait 144 heures à votre disposition pour faire tout ce que vous n’avez jamais eu le temps de faire... Pensez-y !



M.D.

 

 

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires