Alerte job de rêve : restez allongé.e pendant deux mois pour la NASA Alerte job de rêve : restez allongé.e pendant deux mois pour la NASA

Job et réseau

Alerte job de rêve : restez allongé.e pendant deux mois pour la NASA par Tess Annest

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

1 minute

Publié le Samedi 30 Mars 2019

Trainer au lit est votre sport favori ? Nous avons peut-être trouvé le job de vos rêves. Pour les besoins d’une étude sur les effets de la gravité sur le corps des astronautes, la NASA est à la recherche de volontaires capables de rester au lit… pendant deux mois.

Avis à tous ceux/celles qui pourraient passer des journées entières au lit : la NASA et l’Agence spatiale européenne sont à la recherche de profils comme le vôtre. Dans le cadre d’une enquête sur les effets de la gravité artificielle sur les astronautes, ils aimeraient embaucher des volontaires capables de rester allongé.e.s pendant deux mois. Vingt-quatre cobayes, douze femmes et douze hommes, sont déjà à l’œuvre, mais les experts manquent encore de bénévoles, surtout de femmes âgées de 25 à 55 ans. But de l’opération : mener à bien l’Artifical Gravity Bed Study (AGBRESA), une étude de la NASA en collaboration avec l’ESA et le Centre allemand pour l’aéronautique et l’astronautique, qui vise à combattre l’atrophie osseuse et musculaire, qui touche bon nombre d’astronautes lors de leurs longs séjours dans l’espace. 

Le poste est à pourvoir en Allemagne, près de Cologne, et est ouvert à tous.tes. Le seul impératif est de ne jamais quitter son lit. Pendant ces soixante jours passés allongé.e.s, les cobayes pourront apprendre une nouvelle langue, lire, étudier ou même regarder des séries en boucle. Le rêve de la plupart d’entre-nous. Pendant ce temps là, les scientifiques analyseront leur rythme cardiaque, leur sang et leur état physique. Et après ces deux mois d’inactivité totale, les volontaires auront l’obligation de récupérer pendant vingt-neuf jours. Le tout pour la modique somme de 16 500€. 16 500€ pour rester au lit pendant deux mois, on le rappelle. Une offre d’emploi à faire pâlir d’envie les ados du monde entier mais qui pose une question cruciale : comment satisfaire ses besoins quand on doit rester étendu.e de tout son long pendant soixante jours ?

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires