7 conseils pour camoufler votre gueule de bois au boulot 7 conseils pour camoufler votre gueule de bois au boulot

Job et réseau

7 conseils pour camoufler votre gueule de bois au boulot par Charlotte Arce

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

3 minutes

Publié le Lundi 12 Août 2019

Les apéros en terrasse, c’est toujours sympa. Mais vous auriez vraiment dû écouter votre instinct au lieu de commander cette troisième bouteille de rosé. Maintenant que le mal est fait, le tout est de bien gérer votre gueule de bois au bureau et surtout de bien la cacher.

#1 Avant de partir, masquez la misère
Teint blafard, bouche pâteuse, cheveux aux relents de tabac froid… La priorité en sortant du lit : cacher cette mine de déterrée. Commencez par filer sous la douche en insistant bien sur le lavage de cheveux. Côté make-up, l’objectif n’est pas de vous faire le contouring du siècle mais de vous faire un teint léger, qui laisse respirer la peau. Votre paire d’escarpins ? Laissez-la au placard et optez pour une paire de sneakers, bien plus confortable.


#2 Hydratez-vous
Ça peut paraître bateau, mais c’est hyper important puisque c’est en buvant de l’eau que votre organisme va pouvoir se requinquer. Si votre cœur se soulève rien qu’à l’idée d’avaler un petit-déjeuner, emportez au moins avec vous une grande bouteille d’eau gazeuse. Vous pourrez la boire à petites gorgées dans le métro et au bureau pour calmer les nausées.

#3 Équipez-vous
Prévoyez le bon matos : du citrate de bétaïne pour lutter contre les maux de ventre et de l’huile essentielle de menthe poivrée, à appliquer sur les tempes en cas de migraine. Oubliez en revanche le paracétamol, qui risque d’achever votre foie, déjà en piteux état. Pour masquer votre haleine chargée, munissez-vous de chewing-gums mentholés. Mais évitez quand même les discussions à moins d’un mètre de vos collègues, c’est plus prudent.

#4 Soyez ponctuelle
Rien de tel pour éveiller les soupçons de votre boss que d’arriver avec une heure de retard. Histoire de lui dissimuler vos excès de la veille, soyez fidèle au poste dès 9 heures du matin, quitte à piquer un roupillon aux WC en fin de matinée : vous pourrez toujours feindre une réu dans un autre service. Votre collègue flaire quelque chose de louche ? Mettez-le/la au parfum pour vous couvrir si vous devez filer rapidos aux toilettes.

#5 À midi, zappez la junk food
Pour vous féliciter d’avoir tenu toute la matinée, vous pourriez être tentée de vous jeter sur un plat grassouillet de la cantine. Mauvaise idée. Reposez donc ce burger-frites et prenez plutôt un plat sain et rassasiant, avec des légumes, de la viande blanche ou du poisson. Ça donne moins envie mais c’est bien meilleur pour soigner votre cuite.

#6 Simulez l’efficacité
On sait très bien que vous allez passer votre journée à zoner sur Twitter et Instagram en attendant une heure décente pour pouvoir partir. L’essentiel est que personne ne s’en aperçoive. Comment ? D’abord en répondant dans la foulée à tous vos mails pour montrer que vous êtes bien là. Et en laissant traîner sur votre bureau une to-do list longue comme le bras qui prouve à quel point vous êtes occupée. Vous pouvez aussi laisser ouvert un tableur Excel : ce sera du meilleur effet si votre N+1 passe dans votre dos.

#7 Trouvez-vous un alibi
17h : l’heure de plier bagage pour enfin rentrer dormir. Reste à trouver la bonne excuse pour pouvoir filer si tôt. Chaudière qui fuit, problème de crèche, rendez-vous médical… Dès le matin, réfléchissez à une bonne excuse à sortir à votre boss et tenez-vous-y. Au moment de lui annoncer, prenez un air catastrophé sans entrer dans les détails : rien de tel pour vous griller alors que vous avez survécu à cette journée.

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires