1 cadre sur 5 pense à son travail en faisant l’amour 1 cadre sur 5 pense à son travail en faisant l’amour

Job et réseau

1 cadre sur 5 pense à son travail en faisant l’amour

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

3 minutes

Publié le Jeudi 14 Novembre 2019

Selon une étude menée par l’Ifop et dévoilée ce mercredi 13 novembre, 95% des cadres penseraient à leur travail chez eux. Et cela les suivrait même jusque dans leur lit …

"Ai-je bien rendu le dossier à la compta ?", "A quelle heure est le comité d’entreprise demain ?", "Est-ce que Florence a reçu mon mail ?". Voilà des questions sur le travail somme toute banales … si on se les pose au bureau. Pourtant, selon une enquête menée par l’Ifop pour la société Mooncard, 95% des cadres penseraient au travail en rentrant à la maison. 60% y disent même y penser souvent, jusqu’à les troubler dans leur sommeil pour les trois quarts d’entre eux. Des chiffres relevés pour comprendre le chemin qui mène au burn-out, selon Tristan Leuteurtre, PDG de Mooncard. "En tant que chef d’entreprise, je me préoccupe du bien-être des salariés, a-t-il déclaré. Et si le travail déborde sur leur vie privée jusqu’à passer de mauvaises nuits et arriver moins productifs au bureau, cela devient un vrai problème de société."

Et plus que ça encore, puisque le travail poursuit certains cadres et entache même leur relation amoureuse. 57% des cadres affirment en effet subir quelques tensions avec leur partenaire à cause de leur job, lorsqu’un sondé sur cinq avoue penser à son travail lorsqu’il.elle fait l’amour… C’est donc ça un dossier brûlant ?
Concilier vie professionnelle et vie privée serait également plus difficile pour les couples avec enfants. Les cadres sans enfants seraient en effet moins de la moitié (47%) à penser au travail pendant le week-end, tandis que les autres seraient au moins 65% à y réfléchir pendant la fin de la semaine. La faute à qui ? En partie au manque de déconnexion numérique, puisqu’ils sont 74% à estimer qu’ils reçoivent trop de messages sur leur téléphone. 77% considèrent enfin avoir trop de choses à penser … notamment en ce qui concerne des tâches purement administratives.

Vous désirez protéger votre vie sexuelle et surtout amoureuse et familiale ? Pensez à télécharger des applications qui restreignent votre accès à vos sms et à vos mails le soir et week-end. Ou éteignez votre téléphone pro. Vos enfants et partenaires vous remercieront. 

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires