#WWIII : les tensions Iran-USA donnent des idées aux internautes #WWIII : les tensions Iran-USA donnent des idées aux internautes

L'époque en live

#WWIII : les tensions Iran-USA donnent des idées aux internautes

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

3 minutes

Publié le Dimanche 5 Janvier 2020

L’escalade des tensions entre l’Iran et les États-Unis inquiète le monde entier. Mais sur Twitter, les internautes ont décidé d’en rire. Et certains Tweets valent le détour.

Le vendredi 3 janvier 2020, les tensions entre Washington et Téhéran ont pris une tournure inédite qui font peur au monde entier. Le général iranien Qassem Soleimani a en effet été tué par un raid américain. Peu connu en Occident, il n’en n’était pas moins un homme puissant, populaire et respecté dans son pays. Surnommé le "commandant de l’ombre", il était directement en lien avec Ali Khamenei, l’actuel ayatollah iranien, avec qui il définissait la stratégie militaire du pays. Son assassinat réveille donc les tensions entre les États-Unis et l’Iran et fait craindre des représailles militaires conséquentes.

Sur Twitter, on redoute même, avec plus ou moins de sérieux, une troisième guerre mondiale. #WWIII, #3emeGuerreMondiale, #TrumpWar… Depuis le 4 janvier 2020, des hashtags plutôt angoissants fleurissent sur la Toile et inspirent les internautes qui préfèrent en rire. Des centaines de milliers de tweets ont été publiés à ces sujets, si bien qu’ils ont fini par se retrouver en tête des trending topics, c’est-à-dire des sujets les plus commentés sur le réseau social. Tandis que certains s’imaginent être appelé.e.s par l’armée ou sur le front, d’autres pensent déjà à déserter. 

Malgré ces mèmes parfois très drôles, la situation est extrêmement préocuppante. Donald Trump a annoncé ce dimanche 5 janvier 2020 qu'à la moindre attaque iranienne, il n'hésiterait pas à envoyer des missiles sur 52 sites à travers le pays et ainsi, à commettre un crime de guerre.

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires