L'époque en live

4 personnes que vous allez détester croiser cet été

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Vos vacances étaient rayonnantes jusqu’à ce qu’ils pénètrent dans votre champ de vision. Liste non exhaustive de ces boulets estivaux auxquels on n'échappe jamais.

Le voyageur solo néo hippie

Avec son sarouel et son livre de mantras, il voyage solo “pour se retrouver”. Mais quand vous l’apercevez seul sur son balcon, regard dans le vide, vous l’invitez gentiment à dîner avec votre mec et vous pour la soirée. Et votre voyage en amoureux se transforme en mission de bénévolat SOS Amitié. Ce décroissant de façade s’incruste à chacune de vos excursions “pour partager le prix du taxi”, vous prend en photos sous toutes les coutures et parle déjà de venir faire une semaine “retrouvailles” sur votre canapé en France. Vous décidez de partir en douce par un train de nuit, lâchement, sans même laisser un mot.

La bande de “frat boys“ US

Ces amas de chair ont débarqué en meute, avec leurs bouches grandes ouvertes, leurs colliers en bois ras le cou et leurs bobs sur la tête, pour s’ériger seigneurs-squatteurs des canapés de votre auberge de jeunesse. Leur barathon géant en Europe étant la seule expérience qu’ils se sont décidés à vivre hors de leur fraternité de beaufs, ils pensent que les propos insipides qu’ils clament trop fort avec leurs 25 mots de vocabulaire sont des perles de savoir (“that was amaaaaazing, you know”). Depuis, à l’écoute d’un accent américain, vous vous sentez happée par le vide et le néant. Ecœurée, vous matez désormais vos séries Netflix en VF.

Crédit : Getty 

La beach babe healthy

C’est à 6h du matin, de retour d’une soirée whisky-tuba, que vous la croisez, tapis de yoga sous le bras : elle s’en va dire bonjour au soleil sur la plage, “comme tous les matins”. Dès que vous envisagez un McDo post-cuite, elle apparaît soudain avec un smoothie cardons-épinard-kale. Alors que vous vous battez avec votre herpès labial en éclosion et vos 56 piqûres de moustiques, elle sent naturellement le monoï et semble avoir été épargnée par les dieux des affres de la tourista. Vous rêvez de lui faire manger ses Birkenstock argentées. Mais le pire, c’est qu’elle est vraiment gentille.

L’Instagrameuse obsédée

Vos potes vous ont convaincue d’incruster leur amie avec un “tu verras, Marjorie fait des supers photos de vacances”. Correction : elle fait des supers autoportraits de vacances, dont vous êtes chargée de vérifier la luminosité et le cadrage. Elle a créé un hashtag pour vos vacances et contamine le groupe. À table, elle échange votre salade tomates mozza contre la sienne parce qu’”elle est plus photogénique”. Sur la plage, vous restez clouée à votre serviette pour garder ses affaires le temps de son shooting #farfromeverything. Dommage… un chargeur de portable est si vite enseveli dans le sable.

Lucile Quillet

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.