Une agence New-Yorkaise représente les chiens influenceurs Une agence New-Yorkaise représente les chiens influenceurs

L'époque en live

Une agence new-yorkaise représente les chiens influenceurs par Marine Decremps

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

2 minutes

Publié le Vendredi 4 Janvier 2019

À New York, "The Dog Agency" représente des animaux influenceurs. Ces derniers ont des Instagram à 100 000 abonnés minimum et se font jusqu’à 16 000 dollars par "post" sponsorisé.

Une agence pour gérer la carrière d’animaux influenceurs ? Mais oui, nous sommes en 2019 et tout, tout, semble permis. C’est ce que donne à penser l’existence de The Dog Agency, une agence pour influenceurs animaliers, basée à New York. Elle représente 160 chiens influenceurs mais aussi quelques chats et singes. En pratique, si votre animal de compagnie a au moins 50 000 abonnés sur Instagram et un bon engagement, c’est-à-dire un nombre important de like sur ses posts – alors il pourrait bien se faire repérer par l’agence. Avec l’aval du maître, l’entité s’occupe des growth strategies (la croissance) et du brand management (gestion de marque) pour le compte. Et qui dit influenceurs dit rémunération. Car selon la fondatrice Loni Edwards, un chien comptant 100 000 à 200 000 followers peut prétendre encaisser 2 000 dollars pour un post sponsorisé. Si le canidé comptabilise plus d’un million d’abonnés alors il pourrait engranger 16 000 dollars.

La question que cela pose est bien évidemment celle de la condition animale. Quand 42 pays dans le monde – dont 22 pays européens – ont déjà interdit les cirques avec animaux sauvages, quid de la commercialisation de nos animaux de compagnie ? Citée par le site Slate, la fondatrice assure que les postulants sont suivis de près pour prévenir de toute forme de maltraitance : "Nous nous assurons que nos clients sont là pour les bonnes raisons, qu’ils aiment leur animal de compagnie autant qu’ils aiment le fait de passer ce temps spécial avec leur animal […]. Cette règle prévaut davantage aujourd’hui qu’à l’époque où j’ai fondé l’agence. Maintenant que les gens savent qu’on peut gagner de l’argent de cette manière, certains essaient de forcer leurs animaux à devenir influenceurs". Les marques Dyson, Ralph Lauren ou encore Urban Decay comptent parmi celle qui ont investi dans nos amis à quatre pattes. La rémunération est moins chère que pour des humains et ils génèrent plus de like. Chienne de vie.

 

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires