Tinder : une jeune femme piège de nombreux prétendants pour leur faire vivre un 'Hunger Games' de l’amour Tinder : une jeune femme piège de nombreux prétendants pour leur faire vivre un 'Hunger Games' de l’amour

L'époque en live

Tinder : une jeune femme piège de nombreux prétendants pour leur faire vivre un 'Hunger Games' de l’amour par Anne Lods

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

4 minutes

Publié le Mercredi 22 Août 2018

Trouver l’amour peut s’avérer fastidieux. Surtout si on s’embarrasse des bonnes manières. Natacha, New-Yorkaise, les a carrément laissées au placard pour organiser un 'Hunger Games' de l’amour, piégeant ainsi des dizaines de jeunes Américains avec qui elle avait matché sur Tinder.

C’est certainement le date Tinder le plus insolite dont vous entendrez parler, et c’est dire. On le doit à une Américaine, Natacha, qui a organisé une soirée en son honneur, entourée de dizaines d’hommes rencontrés sur Tinder. A ce stade, rien d’étonnant, les individus aux egos surdimensionnés existent à travers le monde, même si on a plutôt l’habitude de les voir dans Tellement Vrai sur NRJ 12. Mais, l’histoire dévoilée dans un thread Twitter par un des prétendants de la jeune femme est délicieuse. On ne conseille cependant à personne de la reproduire, pour le respect de l’humanité. Et comme c’est en anglais, nous vous fournissons une version romancée et traduite par nos soins.

Alors qu’il swipe un soir sur Tinder, l’homme qui a dévoilé cette histoire tombe sur le profil d’une jeune femme "très séduisante", Natacha. Ils discutent pendant une heure jusqu’à ce qu’elle lui donne son numéro de téléphone. Après seulement quelques messages, Natacha lui explique qu’elle a une présentation très importante sur laquelle elle doit travailler et lui propose de le recontacter lorsqu’elle sera totalement libre… dans une ou deux semaines. Le jeune homme, offensé, pense que c’est une façon comme une autre de le ghoster. Et pourtant.

Deux semaines plus tard, alors qu’il avait totalement oublié son existence et contre toute attente, notre Twitto reçoit un message de Natacha. Elle lui propose de se retrouver le soir-même à un DJ Set près de Union Square à New York. Dans la journée, rien de plus normal, notre jeune homme stalke Natacha sur Instagram. Sur sa bio il peut lire : "Chanteuse, actrice, modèle. 3000 followers". Pas rassurant pour lui, il hésite mais décide d’aller voir par lui-même. En arrivant sur le lieu de rendez-vous, il y voit une scène devant laquelle patientent une centaine de personnes. Il reçoit enfin un message : Natacha est en retard, elle lui demande de patienter un peu. Jusqu’à ce qu’elle apparaisse sur scène, entourée de deux gardes du corps, et prenne la parole. "Je  vous connais tous de Tinder, s’exclame Natacha. Je vous ai invité ici pour que vous saisissiez la chance d’avoir un rendez-vous avec moi". Librement inspirée d’Hunger Games pour notre Twittos, elle expose aux cinquante candidats les conditions pour obtenir ce date.



Le Twittos n’en dit pas plus. Mais grâce à Nicholas, autre victime, interviewé par le magazine The Gothamist, on a la suite. La jeune femme a fait toute une liste des choses qu’elle n’aime pas chez un homme, obligeant ceux qui pensent ou agissent de ces manières à partir. Ceux à la barbe longue ou bien trop petits ont dû libérer le plancher également. Comme une grande partie de Qui est-ce. A ceux qui restaient (qui n’étaient pas partis face à une telle folie), elle a demandé de réaliser des exploits type pompes et courses de vitesse pour prouver engagement et volonté (et forme physique ?). Certains l’ont fait. Rien ne dit malheureusement si la jeune femme est repartie avec quelqu’un (au cœur bien accroché)…



Depuis, Natacha a comme disparu des réseaux. Et après enquête, ça n’aurait rien d’étonnant. Cette entreprise serait le fruit d’une boîte de communication américaine appelée "Rob Bliss Creative", spécialisée dans la création de vidéos virales… Attendons de voir la vidéo pour comprendre le message qu'elle voulait véhiculer, parce que pour l'instant, on ne sait pas si on doit rire ou pleurer.

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus