Souffrez-vous du FOBO ? Souffrez-vous du FOBO ?

L'époque en live

Vous ne le savez pas, mais vous souffrez peut-être du FOBO par Tess Annest

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

2 minutes

Publié le Mardi 26 Juin 2018

Vous êtes incapable de choisir entre l’entrée et le dessert ? A la question "quelle robe préfères-tu", vous vous empressez de répondre "je ne sais pas" ? Ne cherchez pas, vous souffrez probablement du FOBO (Fear Of Better Options), c’est-à-dire de la peur de prendre une décision.

"Je ne sais pas, choisis toi" : si cette phrase est votre réplique phare, vous êtes atteint de FOBO (Fear Of Better Options), la phobie des choix. A ne pas confondre avec ce que les Américains ont appelé le FOMO (Fear Of Missing Out), la peur de manquer un événement ou de passer à côté d’un scoop quelconque. Le FOBO donc, est l’inaptitude qu’ont certaines personnes à décider, à choisir entre une pizza ou des pâtes carbo chez un traiteur italien, sous prétexte qu’il y aura peut-être mieux à choisir à un autre moment. Une peur amplifiée par les réseaux sociaux, notamment par les applis de rencontre. Imaginez plutôt : si vous parlez avec plusieurs personnes en même temps sur Tinder, et que le feeling passe bien des deux côtés, comment choisir avec laquelle des deux boire un verre ? Une chose est sûre, l’herbe n’est pas forcément plus verte ailleurs...

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus