Sondage : plus d’un Français sur cinq ne mange pas cinq fruits et légumes par jour Sondage : plus d’un Français sur cinq ne mange pas cinq fruits et légumes par jour

L'époque en live

Sondage : plus d’un Français sur cinq ne mange pas cinq fruits et légumes par jour par Tess Annest

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

3 minutes

Publié le Samedi 10 Août 2019

Les habitudes alimentaires des Français.es ont beau avoir changé, certaines mauvaises habitudes subsistent. Le "HuffPost" révèle ce samedi 10 août 2019 qu’une personne sur cinq ne mange jamais cinq fruits et légumes par jour.

"Pour votre santé, mangez au moins cinq fruits et légumes par jour". Voilà un slogan qu'on nous martèle depuis déjà quelques années. Mais nombreux.ses sont ceux/celles qui n’en consomment pas suffisamment. Selon une enquête exclusive réalisée par le HuffPost en partenariat avec l’institut de sondages YouGov dans le cadre du dossier "Manger sainement" du journal, 56% d’entre eux/elles ne mangent pas cinq fruits et légumes par jour. Pourtant, 65% des 1 013 personnes interrogées pensent se nourrir sainement. 36% disent faire très attention au gras, 35% au sucre et 16% au sel. C’est la jeune génération, les 18-35 ans, qui semble y accorder le plus d’importance en ne consommant que très peu de lactose et de gluten, choses auxquelles ne pensent pas forcément leurs aîné.e.s.

Problème : les idées reçues ont la dent dure. 45% des Français.es jugent par exemple les jus de fruits comme étant bons pour la santé, ce qui n’est pas du tout du goût des professionnel.le.s de la santé qui, eux/elles, estiment qu’ils sont trop faibles en fibres et beaucoup trop sucrés. Même problème pour les steaks végétaux, remplis d’additifs, et les galettes de riz. Preuve qu’il règne une réelle confusion dans l’esprit des Français.es, la faute à un mélange entre slogans publicitaires et conseils nutritionnels divers et variés. Une alimentation saine et équilibrée est aussi une pression supplémentaire pour 59% des personnes interrogées. Elles sont également 41% à considérer le budget comme un frein majeur à ce mode de consommation. Enfin, elles pensent à 74% que manger équilibré est une bonne chose, si, et seulement si, on s’accorde quelques (petits) écarts. Vous reprendrez bien un peu de gâteau ? 

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires