"Smombie" : le phénomène dangereux qui inquiète les gouvernements du monde entier "Smombie" : le phénomène dangereux qui inquiète les gouvernements du monde entier

L'époque en live

"Smombie" : le phénomène dangereux qui inquiète les gouvernements du monde entier par Tess Annest

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

2 minutes

Publié le Samedi 30 Mars 2019

Les yeux rivés sur l’écran du smartphone et les écouteurs vissés dans les oreilles, bon nombre de citadins adoptent aujourd’hui des comportements à risques. Problème : ces "zombies du téléphone" oublient souvent de regarder avant de traverser. Un phénomène parfois mortel qui oblige les gouvernements à prendre des mesures radicales.

Encore un problème de sécurité routière qui n’existait pas il y a quelques années. Alors que le nombre de tués sur les routes françaises a augmenté de près de 17% en février 2019, la proportion de piétons accidentés est elle aussi en hausse. La faute au meilleur ami des temps modernes, le smartphone. Et à la pathologie qui consiste à ne plus pouvoir s’en passer, la nomophobie. Selon une étude française réalisée par Ford, près de six utilisateurs sur dix ne décollent pas les yeux de leur téléphone en traversant la route. Résultat : dans l’Hexagone, près de 10% des accidents corporels sont liés à l’usage du portable. Un phénomène moderne qui porte même un nom, le "smombie", contraction de smartphone et de zombie.  

Et c’est comme ça partout ailleurs dans le monde. Aux États-Unis par exemple, 6 000 piétons sont morts dans un accident de la route en 2018, faisant s’envoler le nombre de piétons tués à dix-neuf morts pour un million d’habitants. Les "smombies", "zombies du téléphone", donnent donc du fil à retordre à beaucoup de gouvernements. Premier pays à mettre en place des solutions : la Corée du Sud. En 2017, 1 600 piétons y ont été tués dans des accidents de la route. En cause notamment, le manque de vigilance des piétons dû à l’utilisation du smartphone. L’État tente donc de prendre les choses en main. Un système qui avertit les piétons et les automobilistes y a récemment été développé. Des lumières au sol, des radars et des caméras thermiques détectent ainsi les véhicules en approche, et interpellent les piétons distrait grâce à un message de mise en garde projeté à terre. Les Sud-Coréens qui le souhaitent peuvent aussi installer une application qui les alertent en cas de danger. Un concept également testé en Allemagne et à Tel Aviv (Israël), où la municipalité a installé des bandes lumineuses, connectées aux feux de circulation, devant un passage piéton de la ville. Idem en Allemagne. A Honolulu (Hawaï) en revanche, les autorités sont plus sévères. Si vous traversez sans regarder, vous risquez une amende de 30€ qui grimpe à 85€ en cas de récidive. Voilà qui devrait vous faire passer l’envie de déambuler dans les rues les yeux rivés sur vos téléphones

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires