#ShareYourRejections : sur Twitter, on partage sa victoire sur des échecs passés #ShareYourRejections : sur Twitter, on partage sa victoire sur des échecs passés

L'époque en live

#ShareYourRejections : sur Twitter, on partage sa victoire sur des échecs passés par Ophélie Manya

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

3 minutes

Publié le Samedi 18 Août 2018

#ShareYourRejections, c’est le nouvel hashtag tendance qui pousse les twittos à raconter leur histoire. Le but ? Prouver qu’il faut passer par la fenêtre lorsqu’on nous ferme la porte au nez.

Et vous ? Vous avez connu des refus qui vous ont poussé à vous battre pour obtenir ce que vous voulez ? C’est ce que partagent en ce moment des internautes sur Twitter. Avec le hashtag #ShareYourRejections, les twittos racontent comment, à cause de leur couleur de peau ou de leur sexe, ils ont été refusés à un poste ou simplement rejetés dans une situation de la vie quotidienne... De là, ils expliquent comment cette situation leur a permis de tirer des leçons, de devenir plus acharné, pour finalement prendre leur revanche en prenant la voie du succès, malgré les embûches qui s'y touvaient. Bref, #ShareYourRejections est une vraie leçon d’empowerment qui fait du bien. Voici quelques témoignages qui redonnent de l'espoir.


"J'ai reçu des e-mails d'agents me disant qu'ils ne verraient pas mon émission qu'ils étaient 'un peu saturés en ce qui concerne les shows féministes'. Peu de temps après que j'ai commencé le podcast TheGuiltyFeminist qui compte maintenant 50 millions de téléchargements."

 

 

"J’ai été rejeté par les écoles d’arts dramatiques de Bristol, Warwick, RADA et LAMDA. Je pensais que je ne ferais jamais un spectacle. Puis j’ai commencé les stand-up. Je viens juste d’en enregistrer un spécialement pour Netflix. Continuer à persévérer."

"J'ai été rejeté de l'atelier des écrivains de Warner Brothers TV trois fois d'affilée. L'année suivante, j'ai été embauché sur Orange is the New Black."

 

 

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus