Sellenials, ces « jeunes vieux » en accord avec leur temps Sellenials, ces « jeunes vieux » en accord avec leur temps

L'époque en live

Après les Millenials, voici les Sellenials, ces "jeunes vieux" écolo mais pas bobo par Laura Anglionin

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

5 minutes

Publié le Lundi 29 Juillet 2019

Ces jeunes, nés entre 1980 et les années 2000, remettent les seniors au goût du jour. Proche de leurs familles, ils ne quittent cependant pas leur téléphone pour immortaliser ces moments familiaux. Qui sont ces nouveaux millenials qui flirtent avec le passé tout en étant connecté à leur époque ?

Après les Millenials, place à un nouveau groupe : les Sellenials. Ils sont accros aux réseaux et aux produits high tech, leur seule différence est qu’ils sont très attachés à l’ancien. Vintage, slow cosmétique, remèdes de grands-mères et circuits courts sont les maîtres mots de ces "jeunes vieux" dont l’appellation est la contraction de "seniors" et "millenials".

Vers une quête de sens
Réfléchi, le Sellenial achète, consomme à tête reposée tout en pensant au côté éthique et rentable de chaque produit. Côté beauté, toutes les astuces de grands-mères sont idéales à prendre surtout quand elles viennent de leur propre famille. C’est leur façon de combattre les grands groupes cosmétiques tout en faisant des économies. On parle alors de cosmétiques naturelles et faits maison (shampoing solide, huiles essentielles, l’oriculi, le coton-tige zéro déchet). Pour la mode, c’est la slow fashion qui rythme leur consommation vestimentaire, exit les marques de fast-fashion. Place à Emmaus, aux marques durables (Ekyog, Leax, Shunkfunk), aux friperies et aux vêtements de secondes mains.

La santé, maître mot de la génération Y
Comme leurs modèles, les seniors, les sellenials ne jurent que par la médecine douce : phytothérapie, aromathérapie, micro-nutrition, etc. Le but étant de vieillir aussi bien que leurs aînés. Contrairement aux millenials, pour qui la santé est en chute libre par rapport aux générations précédentes, alors que le bien-être est au centre de leurs préoccupations. C’est le paradoxe qu’a observé le Time, en avril dernier. Chez les "jeunes vieux", le naturel, la simplicité, la transparence, et l’originalité sont les valeurs de cette catégorie de Millenials. Car, même s’ils empruntent beaucoup de leçons de vie des seniors, ce n’est pas pour autant qu’ils se sentent moins jeunes. Au contraire, ils avancent tout de même avec leur époque, puisqu’ils ne renoncent ni à leur smartphone, ni à Netflix.

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires