Sécurité sociale : ce qui va changer pour vous en 2020 Sécurité sociale : ce qui va changer pour vous en 2020

L'époque en live

Santé : les femmes enceintes trop éloignées des maternités recevront une aide en 2020 par Tess Annest

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

3 minutes

Publié le Mercredi 2 Octobre 2019

Mercredi 2 octobre 2019, le gouvernement français présente son projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2020 en Conseil des ministres. Préparez-vous à voir vos quotidiens (un brin) chamboulés.

Alors que le "trou de la Sécu" devrait bientôt atteindre les 5,1 milliards d’euros, le gouvernement français présentera le projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2020 le 2 octobre 2019. En voici les mesures principales.

Léger coup de pouce pour les retraités.e.s

C’est une nouvelle que l’on n’attendait plus. Les retraité.e.s qui perçoivent moins de 2.000€ par mois, soit trois quart des concerné.e.s (12 millions de personnes), verront leur pension mensuelle augmenter. Le minimum pour une carrière complète sera ainsi réévalué et porté à 1.000€ par mois.  

Un congé payé pour les aidant.e.s

Crée en 2017, le congé spécifique va être indemnisé à hauteur de 43€ par jour pour une personne en couple, et à 52€ pour une personne isolée. Toutes les personnes qui soutiennent leurs proches âgés, malades ou handicapés- 8,3 millions de personnes en France-, obtiendront donc un coup de pouce de la part du gouvernement français. Certain.e.s aidant.e.s pourront donc prétendre à un "congé indemnisé" qui s’étalera sur trois mois fractionnables. La mesure entrera en vigueur en octobre 2020.

Des recrutements dans les Ehpad

Mieux vaut tard que jamais. En 2020, les embauches vont s’intensifier dans les établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad). 5.200 emplois supplémentaires sont donc à prévoir.

Un forfait pour les femmes enceintes éloignées des maternités

Dès 2020, toutes les femmes enceintes vivant à plus de 45 minutes de transport de leur maternité obtiendront une enveloppe censée prendre en charge les transports et l’hébergement hôtelier ou hospitalier quelques jours avant le terme pour leur éviter quelconque stress.

Un forfait de soins post-cancer

Le 22 septembre 2019, la ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn, a annoncé la création d’un forfait de soins post-cancer entièrement pris en charge par la Sécu. Il intègrera un suivi psychologique et diététique et le financement d’activités physiques. Le but : accompagner au mieux les malades en rémission et "prendre en charge les personnes qui sont à distance de leur cancer". "On sait combien c'est important pour éviter les rechutes", a précisé l’ancienne présidente de l’Institut national du cancer (Inca). 10 millions d’euros devraient être débloqués pour sa première année de mise en œuvre.

Fin du certificat médical obligatoire à l’école

Dès la rentrée 2020, les enfants n’auront plus besoin de certificat médical pour pratiquer un sport. Il sera remplacé par une déclaration remplie par le représentant légal. Une manière pour l’État de faire des économies.

Les agriculteurs exposés aux pesticides mieux dédommagés

Un fonds d'indemnisation pour les victimes de maladies professionnelles liées aux pesticides sera mis en place en 2020. Les enfants malades en raison d’une surexposition à ces substances nocives seront également concerné.e.s.

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires