Santé : 63% des Français ont déjà renoncé à des soins Santé : 63% des Français ont déjà renoncé à des soins

L'époque en live

Santé : 63% des Français ont déjà renoncé à des soins par Tess Annest

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

3 minutes

Publié le Dimanche 17 Novembre 2019

Les chiffres révélés par BVA pour France Assos Santé dans le "JDD" ce dimanche 17 novembre 2019 sont très inquiétants. 63% des Français.es auraient déjà renoncé à consulter un médecin faute de moyens ou de proximité avec un spécialiste.

Un sondage réalisé par BVA pour France Assos Santé sur un panel de 1 002 personnes et publié le 17 novembre 2019 dans le Journal du Dimanche vient une nouvelle fois tirer la sonnette d’alarme. À en croire les résultats de l’enquête, l’accès aux soins est de plus en plus dégradé en France et 63% des personnes interrogées auraient déjà renoncé à se faire soigner. Une proportion inquiétante de la population qui grimpe à 77% chez les personnes en situation de handicap, 72% chez celles qui gagnent moins de 1 500 euros net par mois et 74% chez les 25-34 ans. En cause, des délais d’attente trop long pour obtenir un rendez-vous (44%), un manque certain de médecins dans certains coins de l’Hexagone (25%) et surtout, des consultations trop coûteuses. 41% du panel explique avoir renoncé à toute médication à cause d’un reste à charge trop important et 30% était dans l’impossibilité d’avancer les frais.

Et l’enquête ne s’arrête pas là. Pour obtenir un rendez-vous médical d’urgence il faudrait, selon la plupart des sondé.e.s, compter trois mois et deux jours pour un.e ophtalmologiste, deux mois et trois jours pour un.e dermatologue, un mois et vingt-trois jours pour un.e gynécologue et un mois et quatorze jours pour un ORL. 17% des personnes interrogées disent également s’être déjà rendues aux urgences faute de médecin disponible. Des délais beaucoup trop importants qui posent de plus en plus de problèmes en France et pousse certain.e.s à ne pas se soigner. Des résultats qui, selon les auteur.e.s de l’enquête, "confirment le lien entre vulnérabilité économique et accès aux soins". Et qui éclairent la mauvaise situation du système de santé français. 

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires