Santé : 1 adulte sur 4 pourrait être obèse en 2045 Santé : 1 adulte sur 4 pourrait être obèse en 2045

L'époque en live

Santé : un adulte sur quatre pourrait être obèse en 2045 par Marilou Le Menn

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

3 minutes

Le Congrès Européen de l'obésité se déroule à Vienne ce 23 mai 2018, et les chercheurs qui y sont réunis n'ont pas de bonne nouvelle à nous annoncer. Ces derniers viennent de révéler qu'à l'échelle de la planète, 13% de la population adulte est déjà concernée par l’obésité et cette proportion pourrait quasi-doubler d’ici 2045.

Flippant. Si la tendance actuelle se confirme, l'obésité pourrait être l’un des enjeux de santé les plus importants du siècle. Cette maladie est donc au centre de l’attention ce 23 mai 2018, à l'occasion d'un Congrès Européen de Vienne qui lui est dédié. 

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) estime qu’environ 11% des hommes et 15% des femmes étaient obèses en 2016. Cette question de santé publique planétaire touche notamment les États-Unis, qui devraient voir leur taux d’obésité (qui était de 39% en 2017) grimper aux alentours des 55% en 2045, d’après les estimations de chercheurs danois et britanniques. Mais toute la planète est concernée, ces derniers appellent donc les dirigeants des différents pays à trouver des solutions adaptées à leur population, les disparités entre les nations étant assez conséquentes. "Chaque pays est différent, du point de vue génétique, social et environnemental, c’est pourquoi il n’y a pas de recette unique. Chaque pays doit privilégier la stratégie qui lui correspond le mieux", explique le docteur Alan Moses, l'un des auteurs de cette étude.

La proportion de population obèse n’a cessé d’augmenter dans le monde depuis 1980. Une "épidémie" qui entraîne de nombreuses conséquences, comme l’augmentation de la mortalité due aux maladies cardio-vasculaires, à certains cancers et au diabète. Les cas de diabète de type 2 passeraient par exemple de 9% de la population mondiale en 2017, à 12% en 2045, soit une personne sur huit. "Le coût pour les systèmes de santé sera énorme", prévient le docteur Moses. Pensez-y avant de commander une deuxième portion de frites et un coca bien sucré pour faire passer le tout. 

Comment différencier surpoids et obésité ? 
Ils sont tous les deux mesurés grâce à l’IMC : Indice de Masse Corporelle. Vous pouvez l’obtenir en divisant votre poids (en kilogrammes) par le carré de votre taille (en mètres). Pour un adulte, un résultat supérieur à 25 sera reconnu comme du surpoids et à partir de 30 comme de l’obésité. L’alimentation et le mode de vie sont à l’origine de ce résultat, l’OMS conseille donc d’avoir une activité physique régulière et une alimentation saine, en limitant sa consommation de lipides et de sucres. 

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus