Qui est Kamala Harris, la sénatrice qui pourrait devenir la première présidente noire des États-Unis ? Qui est Kamala Harris, la sénatrice qui pourrait devenir la première présidente noire des États-Unis ?

L'époque en live

Qui est Kamala Harris, la sénatrice qui pourrait devenir la première présidente des États-Unis ? par Anthony De Pasquale

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

2 minutes

Publié le Vendredi 26 Juillet 2019

Révélée lors du premier débat des primaires démocrates aux États-Unis en tenant tête à Joe Biden, le favori démocrate pour la Maison Blanche, Kamala Harris marche sur les traces de Barack Obama. Première femme noire candidate à la présidence, elle incarne le symbole du "rêve américain", celui d'une Amérique plus ouverte.

"Ma mère me disait souvent: 'Kamala, tu seras peut-être la première à accomplir de nombreuses choses. Assure-toi de ne pas être la dernière'", scande fièrement la sénatrice pour la Californie devant ses supporteurs. Sortie du lot lors du premier débat des primaires démocrates le 27 juin 2019, mettant K.O. Joe Biden, Kamala Harris ne cesse de grapiller des places dans les sondages, au point d'arriver en troisième position parmi les 24 candidats démocrates, après Joe Biden et Bernie Sanders. 

"Cette petite fille, c'était moi"
Dans le cadre de sa campagne électorale, Kamala Harris, élevée à Oakland par des parents militants, a vendu des t-shirts estampillés de sa photo avec la citation "cette petite fille, c'était moi". Un pic envoyé à Joe Biden qui s'était opposé à l’époque au "busing", incitant à la mixité raciale en transportant des élèves noirs dans des écoles majoritairement blanches.


Accusée de mentir sur ses origines
Sur Twitter, un activiste pro-Trump lui reprochait de "voler les noirs américains de leur histoire". Née d'une mère indienne et d'un père jamaïcain, elle a comparé ces accusations à celles faites à Barack Obama (par un certain Donald Trump) et donc de ne pas être éligible au poste de président. 

La "Female Barack Obama"
Surnommee la Female Barack Obama, elle a été l'une des premières à soutenir Barack Obama aux présidentielles de 2008.

Elle s'engage pour l'environnement
En septembre 2018, Kamala Harris et sept autres sénateurs soutiennent le Climate Risk Disclosure Act, à l'initiative de leur collègue Elizabeth Warren, demandant plus de transparence aux grandes entreprises sur les risques économiques et financiers liés au changement climatique. 

Elle souhaite réguler le contrôle des armes à feu
Après la fusillade de 2017 à Las Vegas, appelle à un contrôle des armes à feu, déclarant que les prières et les pensées restaient des réponses suffisantes à ces actes de violence. 

Elle veut donner l'accès à la santé pour tous 
Kamala Harris annonce devant la marie d'Oakland le 30 août 2017 qu'elle co-parrainerait le projet de loi "Medicare for All" du sénateur Bernie Sanders, visant une couverture de santé universelle. La santé "est un droit, pas un privilège", avait-il lancé.

Elle lutte pour les minorités
Pendant son mandat en tant que procureure générale de Californie, elle a toujours soutenu le mariage entre personnes de même sexe et soutient les directives d'Obama en faveur des étudiants transgenres, abrogées par Trump en février dernier. 

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires