Produits Durables : le site qui lutte contre l’obsolescence programmée Produits Durables : le site qui lutte contre l’obsolescence programmée

L'époque en live

Produits Durables : le site qui lutte contre l’obsolescence programmée par Tess Annest

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

2 minutes

Publié le Dimanche 20 Janvier 2019

Depuis 2015, l’obsolescence programmée est considérée comme un délit en France, mais cela n’empêche pas certaines marques de mentir sur la durée de vie de leurs appareils. Produits Durables en a fait son cheval de bataille et tente de les démasquer. Zoom sur un site qui incite à mieux acheter.

Acheter un nouvel aspirateur, ce n’est pas toujours une partie de plaisir, ni pour notre porte-monnaie, ni même pour notre conscience écologique. Car depuis quelques années, la durée de vie de nos appareils électroménagers a considérablement baissé. La faute à l’obsolescence programmée, un système de surconsommation qui pousse les consommateurs à acheter toujours plus. Et qui rend les marques de plus en plus riches. La preuve, entre 1985 et 2015, la durée d’utilisation d’un ordinateur a été divisée par trois, passant ainsi de 11 à 4 ans. Pourtant, depuis 2015, l’obsolescence programmée est un délit passible de 300 000€ d’amende, voire de 5% du chiffre annuel réalisé en France si la supercherie est gravissime, et de deux ans de prison. Des menaces qui n’effraient pourtant pas tout le monde. 

Alors comment savoir si le produit que vous vous apprêtez à acheter durera ? Réponses détaillées sur le site Produits Durables, lancé en décembre 2018. Pour permettre aux consommateurs de faire des choix fiables, l’association Halte à l’Obsolescence Programmée (HOP) et la communauté d’entraide dédiée à la réparation d’appareils domestiques CommentReparer.com, ont lancé une plateforme qui répertorie toutes les marques auxquelles on peut faire confiance les yeux fermés. Tous les rayons y sont passés au peigne fin : électroménager, électronique, auto et même textile (collants et chaussures pour le moment). Des notes, sur cinq, sont également attribuées à chaque appareil, et se basent sur trois critères : la solidité, la qualité du service après-vente, et la réparabilité. Des évaluations réalisées par des experts (60 millions de consommateurs, UFC Que Choisir…), mais également par des consommateurs aguerris. Un moyen efficace d’éveiller les consciences et, qui sait, de peut-être faire bouger les choses sur le plan international. Dans l’Hexagone, un indice de réparabilité sera instauré par le gouvernement dès le 1er janvier 2020 dans le cadre de la Feuille de Route pour une Economie Circulaire (FREC). C’est déjà ça. 

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires