Près d’un jeune sur cinq pense qu’on peut contracter le sida en un seul contact avec la transpiration Près d’un jeune sur cinq pense qu’on peut contracter le sida en un seul contact avec la transpiration

L'époque en live

Près d’un jeune sur cinq pense qu’on peut contracter le sida par la transpiration par Anne Lods

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

2 minutes

Publié le Jeudi 22 Mars 2018

Selon un sondage Ifop-Bilendi* pour Sidaction, publié le mercredi 21 mars 2018, 20% des jeunes français de 15 à 24 ans s’estiment mal informés sur le VIH. Et c’est rien de le dire… Les résultats sont vraiment alarmants : plus le temps passe, moins les jeunes sont sensibilisés. Attention aux idées reçues !

Ils sont 21% chez les 15 à 24 ans à penser qu’on attrape le sida en s’embrassant (en 2015, ils étaient 15%). 18% des 15-24 ans sont persuadés qu’ils seront contaminés en étant en contact avec la transpiration d’un séropositif, soit 8% de plus qu’en 2015.

Icône de Quote Icône utilisée pour indiquer que ce texte est un rendez-vous

18% chez les 15 à 24 ans pensent qu’on attrape le sida par la transpiration

Icône de Quote Icône utilisée pour indiquer que ce texte est un rendez-vous
19% imaginent que la pilule du lendemain élimine tout risque de contamination après un rapport non protégé, soit 9% de plus qu’en 2015. Enfin, 26% des personnes interrogées pensent qu’on peut guérir du sida, le double d’il y a seulement trois ans.
Tout est faux ! Pour rappel, le virus du sida est présent dans tous les liquides biologiques d’une personne séropositive. Néanmoins il y a des risques de contamination uniquement avec le sang, le sperme, le liquide séminal (liquide qui s’écoule au début de l’érection), les sécrétions vaginales et le lait maternel. Il ne se transmet que par voie sexuelle, ou à travers du matériel "médical" en contact direct avec le sang, ou pendant la grossesse, l’accouchement ou l’allaitement. Il n’existe pas de médicaments pour soigner le sida. Il existe des traitements pour vivre "mieux".

En dix ans, les contaminations en France chez les 15-24 ans ont augmenté de 24%. Raison de plus de parler et d'informer davantage sur cette maladie et de profiter ce week-end, du 23 au 25 mars 2018, du Sidaction et de faire des dons qui serviront non seulement à accompagner les personnes touchées, mais également augmenter la prévention.

Pour faire un don : don.sidaction.org. Consultez le site Prévention Sida pour plus d’informations.



Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus