Pourquoi avez-vous l'impression que les autres réussissent mieux que vous ?

L'époque en live

Pourquoi avez-vous l'impression que les autres réussissent mieux que vous ?

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Publié le Jeudi 11 Janvier 2018

Frustration, jalousie, comparaisons incessantes… Saverio Tomasella, psychanalyste et auteur du “Syndrome de Calimero” dissèque notre esprit tordu.

#1 Parce que vous êtes un petit cœur blessé

Le Bitcoin cartonne et vous vous sentez nulle de ne pas avoir suivi la vague plus tôt, même si vos comptes sont au beau fixe ? Il y a quelque chose de Calimero en vous. “Pour le Calimero, il est difficile de se satisfaire de ce qu’il vit, explique Saverio Tomasella. On suppose qu’il en rajoute toujours mais souvent, l’origine des plaintes vient d’une réelle douleur qui n’a pas été entendue auparavant."
Solution : Mobilisez les services d’un véritable ami pour jouer au jeu du “pourquoi” pendant trois bonnes heures et percez le mystère de la blessure à l’origine de cette auto-flagellation permanente.

via GIPHY

#2 Parce que vous êtes trop exigeante

Vous savez relativiser sur la vie, à condition que ce soit en votre défaveur. Un samedi soir devant Prodiges sur TF1, et vous badez sévère. C’est vrai que votre bac +7, votre bande de BFF et votre don pour les imitations de dauphin valent peu face à un binoclard de 11 ans qui a fait du tuba sa raison de vivre... “Certains sont tellement exigeants que cela ne suffit jamais, explique le psy. Ils félicitent les autres mais rarement eux-mêmes. C’est mieux d’apprendre à se laisser tranquille, être plus tolérant et baisser le niveau de son exigence“.
Solution : rappelez-vous que vous ne pouvez pas tout être ni tout faire. Listez noir sur blanc toutes les choses que vous avez réalisées cette année et dont vous êtes fière. Puis invitez les BFF pour bitcher devant le replay de Miss France

#3 Parce qu’on ne voit pas son propre bonheur

Vous êtes sûre que Pierrick-la-Morve de 5ème B a mieux réussi sa vie que vous depuis qu’il est devenu ce prof de Pilates aux milliers d’abonnés Insta ? Marcel Proust disait que ce qui est admirable avec le bonheur des autres, c’est qu’on y croit. Et ça se vérifie : ce que l’on voit à l’extérieur vaut plus que ce que l’on ressent, assure Saverio Tomasella. “En tant que témoin, on se décentre de soi-même et on croit plus aux réussites des autres. Or, on ne peut observer sa propre vie... Et puis les réseaux exacerbent cette comparaison car chacun y montre ses réussites et le meilleur de soi.”
Solution : pendant une semaine, ne matez plus que votre propre compte Insta. Vous serez surprise de vous trouver si cool. #effetmiroir 

#4 Parce que vous n’êtes pas assez flair play

À Noël, votre sœur a eu un superbe onesie en pilou-pilou. Et vous une théière immonde. Meghan Markle a eu le prince Harry. Et vous, un date foireux sur Tinder. Où que vous regardiez, vous ne voyez que la réussite des autres. Ce qui exacerbe votre insatisfaction.
La solution :  “Savoir être fair-play est un atout, explique le psy. Même si c’est un peu artificiel, on retrouve un savoir-vivre social. Participer à la joie des autres permet déjà d’y goûter. On s’inclut alors dans le mouvement de celui qui réussit et on en bénéficie.” Par contre, pour l’invit’ au royal wedding, ne rêvez pas trop non plus.

via GIPHY

Lucile Quillet

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus