Pour avoir plus de vocabulaire, mieux vaut avoir une grande soeur qu'un frère aîné Pour avoir plus de vocabulaire, mieux vaut avoir une grande soeur qu'un frère aîné

L'époque en live

Pour avoir plus de vocabulaire, mieux vaut avoir une grande soeur qu'un frère aîné par Anthony De Pasquale

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

1 minute

Publié le Mardi 10 Septembre 2019

D'après une étude publiée dans la revue "Psychological Science", les jeunes enfants français ayant un frère aîné parlent moins bien que les autres.

Et si votre grand frère était responsable de vos mauvaises notes en français ? Syntaxe, vocabulaire, ou encore raisonnement verbal, selon une étude publiée dans la revue Psychological Science, les jeunes français ayant un grand frère parlent moins bien que ceux ayant une soeur aînée ou les enfants uniques. Pour établir ce constat, des chercheurs du CNRS, de l’hôpital Robert-Debré AP-HP, de l’EHESS, de l’ENS et de l’Inserm ont suivi 1000 enfants français, de leur naissance à leurs cinq ans et demi. Franck Ramus du laboratoire de Sciences Cognitives et Psycholinguistique à l'Ecole normale supérieure et co-auteur de l'étude explique à l'AFP : "les enfants ont été testés à 2 ans, 3 ans et 5 ans et demi, et le retard semble identique aux trois âges. En revanche, ils n'ont pas été suivis au-delà, donc nous ne pouvons pas dire dans quelle mesure cet effet perdure". D'après les chercheurs, le retard observé est d'environ deux mois. 

Mais pourquoi avoir un grand frère ralentirait-il plus l'acquisition du langage que d'avoir une grande soeur ?
Les chercheurs avancent deux hypothèses. Premièrement, les soeurs parleraient plus à leurs cadets que les grands frères : "les soeurs aînées peuvent être plus prédisposées ou mieux formées à agir comme aidantes que les frères ainés ou bien tout simplement être des camarades de jeux plus bavardes ou mieux disposées", précisent les chercheurs dans l'étude. Seconde hypothèse, un frère aîné aurait besoin de plus d'attention qu'une grande soeur : "un frère aîné peut être plus exigeant envers ses parents qu'une soeur aînée", détaille les chercheurs de l'étude. 

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires