#OccupeToiDeTonCul : peut-on poster des photos de ses fesses et être féministe ? #OccupeToiDeTonCul : peut-on poster des photos de ses fesses et être féministe ?

L'époque en live

#OccupeToiDeTonCul : peut-on poster des photos de ses fesses et être féministe ?

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

5 minutes

Publié le Lundi 19 Août 2019

Depuis quelques heures, le hashtag #OccupeToiDeTonCul est en tendance sur Twitter. Une Twitta qui a posté une photo de ses fesses pour lutter contre le sexisme est à l’origine de ce dernier. De quoi interroger les internautes : montrer ses fesses sur les réseaux sociaux est-il un acte féministe ?

Il aura fallu qu’une Twitta poste une photo de ses fesses pour déclencher un Top Tweet en France. Accompagné du hashtag #OccupeToiDeTonCul, le post Twitter a déclenché une vague de réactions aussi positives que négatives. Avec celui-ci, la jeune femme souhaite dénoncer le sexisme présent sur les réseaux sociaux. Il a été créé en réponse à un compte Twitter du nom de "FC Anti-Putes", qui incitait à la haine et au slut-shaming. Pourtant, si le tweet de la jeune femme a été partagé et même reproduit par une partie des internautes qui la soutiennent, il en a aussi choqué beaucoup d’autres. La raison ? Pour eux, poster ses fesses sur les réseaux n’aurait rien de féministe, au contraire. 

Il s’agit d’un débat intéressant qui secoue la Toile depuis quelques temps déjà, notamment suite aux polémiques sur les tétons censurés ou aux nudes des stars, comme ceux de Bella Thorne. Et il est en fait symptomatique d’un mal plus profond qui pousse à la rébellion : il est temps d’arrêter de sexualiser le corps des femmes.

(thread à dérouler)

Poster une photo de ses fesses est donc un acte féministe ? Il est question, sans aucun doute, d’un acte émancipateur qui permet aux femmes de se réapproprier leur corps et leur image. Confisqués trop longtemps par les parents puis par leurs compagnons, les femmes sont en effet souvent enfermées dans un schéma patriarcal qui ne les autorise pas à poster une photo d’elles dénudées sans déclencher des vagues de commentaires. Qu’elles en aient connaissance ou non, d’ailleurs. Mettre une photo de ses fesses ou de son corps sur les réseaux est en fait un symbole qui peut aider les femmes à assumer une féminité trop longtemps dissimulée, qui va de paire ici avec un féminisme assumé. Et ce, même si certains pensent qu’elles véhiculent une image dégradante de la femme. Pourquoi les hommes auraient-ils le droit de se mettre nus lorsqu’ils sont heureux sans arrière pensée - on a d’ailleurs déjà écrit à ce sujet - si les femmes ne peuvent montrer un bout de chair sans qu’il ne soit sexualisé ?

Par ailleurs, les réseaux sociaux ont un rôle déterminant dans cette rébellion, voire nécessaire. Le post initial a été retweeté et partagé des milliers de fois, souvent accompagné de commentaires haineux remettant en doute la bonne foi de la Twitta. Ceux qui ont découlé de ce dernier également. Aurait-elle posté cette image dans le simple but de recevoir des compliments ? L’aurait-elle fait dans l’optique de gagner des followers ? Non. Et quand bien même, parmi les followers récupérés, n’aurait-elle pas forgé l’opinion de centaines de femmes prêtes à embrasser et assumer leurs corps plus qu’elle n’aurait gagné en hommes mal éduqués, convaincus qu’elle l’a fait pour eux ? Car nous c’est plutôt là qu’on voit le problème dans l’affaire : si les femmes ont le droit de poser nues ou de montrer leurs fesses (tout comme elles peuvent décider de ne pas le faire), les hommes doivent surtout s’éduquer à n’y voir aucun acte sexuel ou une provocation qui leur est destiné. 

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires