Mei : l’application envahissante qui sonde vos SMS pour détecter vos crushs Mei : l’application envahissante qui sonde vos SMS pour détecter vos crushs

L'époque en live

"Mei" : l’application envahissante qui sonde vos SMS pour détecter vos crushs par Tess Annest

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

3 minutes

Publié le Dimanche 15 Septembre 2019

Une toute nouvelle application américaine vient de faire son apparition sur le marché. Un brin oppressante, "Mei" se dit capable de détecter les rapprochements entre deux personnes, simplement en analysant leurs textos.

Non, vous n’êtes pas dans un épisode de Black Mirror. Une toute nouvelle application américaine prétend être capable de savoir si votre crush répond à vos appels de phares, simplement en examinant vos SMS. Déjà disponible sur Android et en précommande sur iOS, Mei (pour Messaging Improved, "conversations améliorées" en Français) analyse tout pour établir un diagnostic précis. Vocabulaire, tournures de phrases, emojis et même points à la fin d’un texto, tous vos échanges sont passés au peigne fin par l’intelligence artificielle pour vous éviter les faux espoirs et les déceptions amoureuses. Après étude des textos, elle est donc capable d’annoncer la probabilité que la personne de l'autre côté de l'écran soit également intéressée et même, de vous donner des conseils pour ne pas rester sur des non-dits. 

Et pour Es Lee, son inventeur, Mei est loin d’être un gadget. Sa conception a nécessité plus de trois années de recherches et l’analyse de plusieurs millions de conversations. "Il y a clairement un côté flippant, mais la réalité, c'est que de toute façon, on a déjà tendance à suranalyser les messages que l'on reçoit. Nous ne faisons que faciliter les choses, rien de plus", a t-il déclaré au site Mic. Son prochain objectif : établir des partenariats avec des applis de rencontres afin de déterminer des pourcentages de comptabilité sur la base d’échanges ayant déjà eu lieu. Mais il reste une problématique à résoudre. Pour le moment, cette assistante virtuelle qui détecte les sentiments amoureux n’est pas utilisable sur iPhone, la politique de confidentialité d’Apple ne permettant pas à l’application d’accéder aux SMS et iMessages. Ainsi, dans un futur proche, seuls les textos envoyés via Whatsapp seront susceptibles d'être analysés. Mais c’est déjà un peu trop à notre goût. 

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires