Que signifient les différents drapeaux LGBT+ ? Que signifient les différents drapeaux LGBT+ ?

L'époque en live

Que signifient les différents drapeaux LGBT+ ?

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

5 minutes

Publié le Vendredi 5 Juillet 2019

On en a vu plein dans les rues de Paris lors de la Pride du samedi 29 juin dernier, les drapeaux LGBT+. Que représentent-ils ? On en décrypte certains pour vous.

Vous connaissez le drapeau arc-en-ciel associé à la communauté LGBT+ dans son ensemble. Mais le saviez-vous ? Chaque couleur a une signification et se retrouve dans les différents drapeaux des Fiertés. Par exemple, le drapeau intersexe est jaune et violet. Celui des personnes trans est quant à lui bleu et rose. Pour que vous soyez incollable pour la prochaine Pride et même avant, on vous en présente cinq.

#1 Le drapeau LGBT+ 

Inventé par l’américain Gilbert Baker en juin 1978 à l’occasion de la Gay and Lesbian Freedom Day Parade, il est depuis associé au mouvement LGBT. Chaque couleur a une signification particulière. Le rose symbolise la sexualité, le rouge met à l’honneur la vie et la guérison tandis que l’orange rend hommage à la santé et la fierté. Le jaune représente la lumière du soleil, le vert se rapporte à la nature et le turquoise, la magie et l’art. Enfin, le bleu marque la sérénité et l’harmonie alors que le violet se rattache à l’esprit. 
On le retrouve dans tous les évènements LGBT+ et c’est certainement le symbole le plus fort qui existe aujourd’hui. Dernièrement, Donald Trump a interdit les drapeaux LGBT+ sur les ambassades lors du mois des Fiertés et a déclenché un gros tollé… Pour changer. 

#2 Le drapeau Intersexe

Il est jaune avec un cercle violet et a été créé en 2013 par l’Organisation Internationale des Intersexe en Australie. Pourquoi ces couleurs ? Car elles ne sont pas genrées (ni rose ni bleu).
Les personnes intersexe sont nées avec des caractères sexuels (génétiques, gonadiques ou chromosomiques) qui ne correspondent pas aux définitions types des corps masculins ou féminins. Ce n’est pas une maladie.
A ce sujet, le terme "hermaphrodite" ne s’utilise pas pour les désigner, car il est stigmatisant et faux médicalement parlant. Les inter choisissent leur identité de genre. Malheureusement, en France, les mutilations sur les enfants intersexe sont encore nombreuses. Elles visent à leur assigner un genre pendant leur enfance, de force, et les répercussions sont traumatisantes et souvent même handicapantes pour eux. Ils ont d'ailleurs marché en tête du cortège de la Marche des Fiertés ce 29 juin 2019 pour les dénoncer. Le pays a été condamné à plusieurs reprises par l’ONU pour ces violences. Pour tout comprendre, nous vous invitons à regarder notre vidéo Rep à Ça avec Mischa.



#3 Le drapeau trans

Il a été créé en 1999 par la militante Monica Helms. Il se compose de cinq bandes horizontales roses, bleues et blanches. Le rose fait référence au genre féminin, tandis que le bleu fait référence au genre masculin. La bande blanche représente ceux dont le genre n’est pas binaire. 
Qu’est-ce qu’être trans ? Cela se dit d’une personne dont l’identité de genre n’est pas la même que celle que l’on lui a assigné à la naissance. Attention, on l’utilise comme adjectif mais jamais comme un nom. 
Enfin, le terme "transexuel" ne s’utilise pas car il est pathologisant et stigmatisant pour les personnes concernées. On ne dit pas non plus d’une personne trans qu’elle était une femme ou un homme "avant" sa transition. 

#4 Le drapeau non-binaire

Il a été créé par Kye Rowan en 2014 pour représenter les personnes non-binaires. Il est composé de quatre couleurs. Le jaune, qui symbolise les personnes dont le genre existe en dehors du cadre binaire (homme/femme). Le blanc, pour les personnes qui s’identifient à plusieurs ou à tous les genres. Le violet, qui représente les personnes qui s’identifient entre le genre masculin et le genre féminin. Le noir, pour les personnes sans genre ou qui s’identifient à un genre neutre. 
Etre non-binaire, c’est lorsqu’on ne s’identifie ni au genre féminin, ni au genre masculin. 

#5 Le drapeau gender-fluid


Leur drapeau a été créé en 2012 par JJ Poole. Les personnes gender-fluid ne s’identifient pas toujours à genre précis, cela fluctue avec le temps, et c’est pourquoi le drapeau est de cinq couleurs différentes. Le rose, pour le genre féminin, le blanc pour la neutralité, le violet pour la non-binarité, le noir pour les personnes qui ne s’identifient à aucun genre, et du bleu pour le genre masculin.

#6 Le drapeau bisexuel

Il a été créé par Michael Page en 1998 pour offrir aux personnes bisexuelles son propre drapeau. Il est fait de trois couleurs en bandes horizontales. Le magenta, au-dessus, qui représente l'attraction d'une personne pour quelqu'un du même genre. Le bleu, en bas, qui repreésente l'attraction d'une personne pour quelqu'un du genre opposé. Le violet, au milieu et quant à lui, symbolise l'attirance pour les deux genres. 

#7 Autant de drapeaux que de genres et d’orientations … 
Aujourd’hui, il existe autant de genres et d’orientations sexuelles et/ou amoureuses que d’individus et de certains découlent des drapeaux. Cependant, ils ne font pas tous forcément l’unanimité au sein même de la communauté, alors si vous rencontrez un drapeau que vous ne connaissez pas, demandez à la personne qui le brandit ce qu’il signifie. Il s’agit peut-être d’un drapeau ralliant les demi-boy, les demi-girl, les agenres, mais aussi les lesbiennes, les SM ou même les pansexuels. La personne concernée vous expliquera dans les termes appropriés ce qu’elle défend et comment elle se définit. Et vous vous coucherez moins bête ! 

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires