Ligue du LOL : les femmes journalistes à suivre à la place des harceleurs Ligue du LOL : les femmes journalistes à suivre à la place des harceleurs

L'époque en live

Ligue du LOL : les femmes journalistes à suivre à la place des harceleurs par Tess Annest

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

3 minutes

Publié le Lundi 11 Février 2019

Depuis le début du scandale de la Ligue du LOL, nombreux sont les journalistes hommes qui tombent. Et dont on se désabonne volontiers sur Twitter. De quoi laisser de la place à ces journalistes, féministes et/ou engagées, qui nous inspirent bien plus.

Ce vendredi 8 février 2019, les membres de la Ligue du LOL sont (enfin) tombés. Leurs noms ont été divulgués dans plusieurs médias, la plupart d'entre eux a avoué, certains ont été sanctionnés par leur employeur. Bien sûr, on vous conseille de ne plus leur accorder aucun crédit, et donc, de faire le tri dans vos réseaux sociaux. Plutôt que leur compte Twitter, voici ceux de journalistes, féministes et/ou engagées, qui montrent la voie.

Alice Coffin, @alicecoffin : journaliste féministe et lesbienne, elle défend les droits des personnes LGBTQI+. Elle a co-fondé l’Association des journalistes LGBT (AJL), qui propose des kits à destination des médias et organise les OUT d'or (prix de la visibilité LGBTI). Elle est enfin Media Dykerector de la Conférence Européenne des Lesbiennes (EL*C).

Sihame Assbague, @s_assbague : journaliste et activiste, Sihame Assbague travaille notamment sur les questions de violences policières et/ou racistes. On la suit aussi pour ses live-tweets de procès ultra-rigoureux (à créditer si vous les reprenez sur votre blog ou média).

Maelle Le Corre, @Mae_lcr : journaliste et rédactrice en cheffe du site d’infos LGBTQI+ Komitid, qu'on adore, elle défend le droit des personnes LGBTQI+ et fait également partie de l’Association des journalistes lesbiennes, gays, bi·e·s, trans et intersexes (AJL).

Esther Le Bulldozer, @Lebulldozer_: journaliste Web, elle présente l’émission Le Salon pour By Us Média, un média qui promeut les communautés noires, fait par les concerné.e.s. Ses tweets, éclairés et engagés, vous permettront de mieux comprendre ce qu’est la Ligue du LOL et autres injustices.

Rozenn Le Carboulec, @Roz_N_Roll : rédactrice en cheffe de tetu.com (qu'on est ravies d'avoir retrouvé en version Web et print), elle prend position, dans ses tweets comme dans ses articles, pour la communauté LGBTQI+. 

Mélanie Wanga, @babymelaw : journaliste afroféministe, elle est à l’origine de la newsletter et des podcasts Quoi de Meuf. Elle anime également le podcast Le Tchip, diffusé sur Arte Radio, où elle partage son regard "afropop sur la culture et le quotidien".

Nora Bouazzouni, @norabz : journaliste freelance, elle est spécialiste culture et lifestyle. Son Twitter est un savoureux mélange d’engagement féministe et d’articles sur la nourriture. Tout ce qu’on aime.

Jennifer Padjemi, @jenniferpadjemi : journaliste spécialisée dans les questions d'identité, elle est aussi animatrice du génial podcast Miroir Podcast, qui traite notamment des questions de représentations.

Olga Volfson, @VolfsonOlga : rien que sa bio Twitter est parfaite ("Temple de l’Hétérophobie - marque déposée"). Cheffe de rubrique Représentations chez Komitid, elle y parle de grossophobie avec flamboyance, quand elle n'explique pas pourquoi l'"hétérophobie" n'existe pas.

Rokhaya Diallo, @RokhayaDiallo : journaliste, réalisatrice et auteure, Rokhaya Diallo est spécialiste des questions d'identité. Elle co-anime le podcast Kiffe Ta Race, sur Binge Audio, avec Grace Ly. Un must-follow.

Coumbis Hope Lowie, @ItsHopeLowie : journaliste féministe, elle est également engagée contre les violences racistes, en particulier celles qui visent spécifiquement les femmes noires. Un travail qui nous fait réfléchir sur nos biais racistes, misogynes, grossophobes, islamophobes...

Cette liste est bien-sûr non-exhaustive ; on vous attend sur nos réseaux sociaux pour l'étoffer. D'ici là, vous savez ce qu’il vous reste à faire : on suit, et on partage !

T.A avec C.C.-M

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

Cookie Settings