Les femmes sont plus heureuses quand elles n’ont ni enfant, ni mari Les femmes sont plus heureuses quand elles n’ont ni enfant, ni mari

L'époque en live

Les femmes sont plus heureuses quand elles n’ont ni enfant, ni mari

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

2 minutes

Publié le Mercredi 29 Mai 2019

Selon, Paul Dolan, spécialiste en sciences du comportement, les femmes accéderaient plus aisément au bonheur quand celles-ci n’ont ni époux, ni enfants.

La prochaine fois que l’on vous demandera lourdement pourquoi vous êtes célibataire, vous pourrez répondre qu’il est scientifiquement prouvé que cette situation vous rend plus heureuse. Lors du festival cinématographique Hay Festival qui a lieu du 23 mai au 2 juin au Royaume-Uni, Paul Dolan, professeur en sciences du comportement à la London School of Economics, s’est exprimé a dévoilé les résultats de son enquête sur le mariage et le rapport au bonheur. Pour cela, l’expert s’est intéressé à plusieurs groupes : les femmes mariées et celles célibataires, les hommes mariés et ceux célibataires. Sa conclusion est la suivante : les femmes non mariées et sans enfant sont la catégorie la plus saine et la plus heureuse dans notre société. Mais ce n’est pas tout, Paul Dolan montre aussi que ces femmes sont celles qui ont une espérance de vie plus importante.

En revanche, le scientifique remarque que les hommes, eux, tirent profit du mariage. En effet, la vie en ménage aurait pour eux un effet reposant et sécurisant. "Vous prenez moins de risques, vous gagnez plus d'argent au travail et vous vivez un peu plus longtemps. Elle, de son côté, doit supporter cela et meurt plus tôt que si elle ne s'était jamais mariée", explique Paul Dolan. Au contraire, les femmes mariées sont plus exposées aux risques de souffrir de problèmes physiques et mentaux par rapport aux femmes célibataires. Paul Dolan a conclu sa conférence par ces mots : "Si vous êtes un homme, vous devriez probablement vous marier. Si vous êtes une femme, ne vous embêtez pas". Et on n’aurait pas dit mieux.

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires