Les 7 meilleures initiatives pour lutter contre la pollution du plastique Les 7 meilleures initiatives pour lutter contre la pollution du plastique

L'époque en live

Les 7 meilleures initiatives pour lutter contre la pollution du plastique par Laura Carreno-Müller

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

5 minutes

Le 20 avril 2018, le gouvernement britannique a annoncé vouloir interdire les pailles et les cotons tiges en plastique. De notre côté, on a repéré d’autres méthodes qui pourraient être tout aussi efficaces, pour venir à bout de la pollution océanique.

#1 Le navire collecteur de déchets

L’idée nous vient du navigateur Suisse Yvan Bourgnon qui, en 2013, après une escapade en catamaran autour du monde, imagine un bateau totalement écolo. Et comme en solo c’est plus compliqué de concrétiser ses projets, il a fondé sa propre asso : les Sea Cleaners. Le principe du navire, nommé Manta, est simple : il récoltera les déchets en plastique près des côtes, pendant un an, avant de se désintégrer entièrement. Mais il faudra être patientes : l'embarcation prendra le large en 2021. 

#2 La machine à briques

On doit remercier Peter Lewis et Tateh Lehbib Breica, pour cette idée. Le premier est Néo-Zélandais et créateur de la machine Byfusion, destinée à transformer les déchets en les compactant pour former une brique. De son côté, Tateh Lehbib Breica est un ingénieur réfugié en Algérie qui a décidé d’aller encore plus loin en construisant des maisons dans le Sahara à base de bouteilles en plastique pour abriter d’autres réfugiés des tempêtes de sables, qui sont monnaie courante dans le désert. On encourage ces deux grands esprits à se rencontrer pour sauver la planète à deux.                        

#3 Le sac qui remplit le potager

La chaîne de supermarchés allemande Edeka a collaboré avec l’agence Cheil pour créer le premier FEEDitBAG. Et c’est peut-être notre projet préféré : après utilisation, ce sac en plastique biodégradable peut vous permettre de remplir votre potager. Il suffit juste de le planter dans la terre et de laisser la magie de la nature opérer, puisque le sac est muni d’une pastille rempli de graines. Un peu d’eau, de la patience et le tour est joué !

#4 Les meubles en plastique recyclé

Aux Pays-Bas, la fondation Plastic Whale se consacre plutôt à la déco 100% écolo. Né en février 2018, le collectif a décidé de récolter tous les déchets en plastique du canal d’Amsterdam pour en faire des chaises, des tables basses et même des lampes. Alors si vous en avez marre d’Ikea et que vous êtes au taquet pour un voyage spontané, la capitale du vélo a la solution pour vous.

#5 La marque de vêtements écolo

Recycler les déchets en plastique en fringues, c’est possible depuis 2015. En Espagne, c’est le défi que la marque de vêtements Ecoalf a relevé, avec l’aide de la communauté valencienne, en collectionnant les détritus répandus dans la mer Méditerranée. La collection de mode haut de gamme, femme-homme, a été lancée en juin 2016 et on y trouve de tout : des vestes, des sneakers, des pantalons ou encore des robes. Comme quoi on peut être stylé tout en restant écolo-friendly.

#6 Hydaway, la gourde rétractable

On se demande vraiment comment on a pu passer à côté de ça : en 2015, des entrepreneurs américains ont conçu la gourde Hydaway, grâce à une campagne de crowdfunding qui leur a permis de récolter la somme de 250 000 euros. Disponible en plusieurs couleurs, du violet au jaune, la bouteille est rétractable et donc facile à transporter dans notre poche. Balance ta bouteille d’Evian (dans ta poubelle jaune)... Ou pas. Si on félicite l’initiative, la Hydaway avait quand même été critiquée, puisqu’elle est aussi faite de plastique. On croise les doigts pour que les créateurs trouvent une autre manière de concrétiser leur projet.

#7  L’enzyme mangeuse de plastique

La (bonne) nouvelle est tombée le 16 avril 2018 : des chercheurs américains et britanniques ont créé, par pur hasard, une bactérie capable de dévorer le polyéthylène téréphtalate, retrouvé dans les bouteilles en plastique. En attendant que les scientifiques puissent approfondir leurs recherches, on vous laisse en découvrir un peu plus sur cet accident qui pourrait sauver la planète.  

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.