Les 6 objets les plus sales de notre quotidien Les 6 objets les plus sales de notre quotidien

L'époque en live

Les 6 objets les plus sales de notre quotidien par Laura Carreno-Müller

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

4 minutes

Voilà qui nous donne envie de tout balancer pour vivre dans une bulle en plastique : la majorité des objets que nous utilisons au quotidien sont des nids à bactéries. On vous en a fait une petite liste, en guise de prévention... Et on en a perdu l'appétit.

#1 Les canards pour le bain

Ils sont peut-être mignons, mais ils sont surtout bien sales. Selon une étude de l’Institut Fédéral Suisse de la Science Aquatique et de la Technologie, datant du 27 mars 2018, les jouets sont remplis de bactéries "potentiellement pathogènes". Sur 5 canards en plastique étudiés, 4 ont présenté des signes de légionelles et de pseudomonas aeruginosa : pour faire simple, les bactéries responsables des infections contractées dans les établissements de santé. D’après les chercheurs, leur développement est favorisé par la transpiration et même l’utilisation de savon. Pas du tout inquiétant, tout ça.

#2 Les télécommandes

Une enquête menée en 2016 avait balancé sur l’hygiène dans les chambres d’hôtel (3, 4 ou 5 étoiles), révélant les objets les plus sales qu’on pouvait y trouver. Résultat : les télécommandes étaient toujours dans le top 4 des objets les plus crados. A force d’y toucher, la télécommande de votre téléviseur se recouvre de bactéries et de virus, alors si vous voulez éviter de tomber malade, lavez bien vos mains et vos télécommandes, avant de changer de chaîne. Ou mettez un petit plastique dessus, comme chez Mémé, et nettoyez-le régulièrement.

#3 Les claviers d'ordinateur

La nouvelle n’est pas d’actualité, mais elle reste mauvaise pour nous, puisqu’on les utilise tous les jours. En 2016, une étude de CBT Nuggets révélait que les claviers de nos ordinateurs étaient 20 000 fois plus sales que nos cuvettes de toilettes. Mais étaient toujours moins crados que les badges électroniques, majoritairement utilisés au bureau. La bactérie principale trouvée dans les objets testés par CBT Nuggets était le Gram positif, principale cause des pneumonies. Autant balancer tous nos ordinateurs en zone de quarantaine. 

via GIPHY

#4 Les manettes de jeux vidéos
Perso, on est plutôt attristés de le savoir. D’après le site Metro, nos manettes de PS4 hébergent 5 fois plus de bactéries que nos toilettes, avec en moyenne 7, 863 bestioles par centimètres carrés (nos WC n’en ont que 1 600, en comparaison). Parmi elles : les enterobactéries et les colibacilles (on vous laisse découvrir à quoi ça correspond sur Google). #gameover  

#5 Le savon dans les toilettes publiques

Bonjour la cohérence, quoi. On parle bien sûr des barres de savon parfois accrochées au mur. Les microbiologistes de l’entreprise GOJO ont révélé que le savon dans les toilettes publiques contenant tellement de matière fécale que vos mains finissent plus sales après un "lavage" qu’à votre sortie de la cabine. Les bactéries présentes dans le savon peuvent entraîner des vomissements, voire pire, mais mieux vaut ne pas aller dans les détails. En gros, c'est dégueulasse.

#6 Les éponges

Voilà pourquoi il faut les changer très régulièrement. Les bactéries aiment se réfugier dans les éponges avec lesquelles nous faisons la vaisselle, puisque l’humidité y est très élevée, comme a pu le confirmer le Dr. Charles Gerba, de l’Université de l’Arizona, au site Today. En plus des bactéries coliformes, les éponges sont aussi l’habitat parfait pour les colibacilles. Certains experts recommandent donc de balancer nos éponges 1 à 2 minutes au micro-ondes pour tuer toutes les bactéries et de nettoyer notre vaisselle à l'eau chaude. Compris ? 

via GIPHY

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.